omensight cover test

TEST Omensight : Une jolie surprise pour ensoleiller un mois de mai bien moribond

banniere pub humble store

Découvrez mon avis sur la version PC de Omensight

Lors de l’annonce de Omensight par Spearhead Games, j’étais plutôt content puisqu’il s’agit de la suite spirituelle de Stories the Path of Destinies qui était sympa, mais assez inégales dans ses mécaniques de gameplay. Omensight n’est pas la suite de Stories the Path of Destinies, mais il en reprend les principes fondamentaux dans un univers nouveaux. Il est toujours question d’un titre où le joueur façonne son aventure tel “un livre dont vous êtes le héros”.

Omensight test Screenshot

Omensight se déroule dans le monde d’Uralia où deux pays sont en Guerre. C’est alors que la Messagère, une guerrière mystique, fait son apparition et ce n’est pas un bon signe puisque son apparition et un signe de la fin du monde… Le joueur incarne la Messagère qui revivra en boucle la dernière journée avant la fin du monde pour résoudre plusieurs mystères et ainsi, sauver le monde. Rassurez-vous il n’est pas question de revivre les mêmes événements. En effet, Omensight vous place dans une enquête où il faut découvrir des preuves et ces preuves vous permettront d’influencer les différents personnages centraux de l’histoire pour qu’il vous guide ou pas sur la bonne voie. Il sera quand même question de retourner plusieurs fois dans les différentes zones du jeu cependant, en fonction du personnage qui vous accompagne, vous n’affronterez pas forcement les mêmes ennemis et prendrez parfois des chemins alternatifs. D’un point de vue de la construction du jeu, Omensight est indéniablement meilleure que son aînée si bien que l’on a jamais l’impression de refaire la même chose puisque chaque voyage permet toujours d’en apprendre plus sur l’univers du jeu.

Omensight test Screenshot

Là où j’ai été vraiment conquis par Omensight, c’est dans sa direction artistique et sa bande-son qui sont vraiment réussies. Spearhead a aussi levé le niveau en ce qui concerne la mise en scène et notamment la gestion de la caméra qui n’hésite pas à prendre du recul et de la hauteur comme pour montrer à quel point le jeu est beau. Le fait d’avoir une caméra fixe pose quand même quelques problèmes sur certains combats où l’impossibilité de voir un ennemi qui sort du champ de vision de la caméra pourra les rendre un brin gênant. Le jeu dispose d’une traduction française et d’un doublage anglais qui sont de bonne facture. Quant à la technique, il n’y a pas grande chose à dire puisque le jeu n’est pas très gourmand et que je n’ai pas rencontré de bugs gênants (en sachant qu’il y a un patch day one qui gomme les quelques bugs gênants du jeu).

Niveau système de combat, les bases de Stories the Path of Destinies sont conservées avec quelques nuances sur l’utilisation des capacités spéciales. L’acquisition d’XP de monnaie sert à déverrouiller de nouvelles capacités et de les améliorer. Pour autant, les combats sont moins nombreux et moins redondants. Il reste que le système de combats s’inspire de la saga Batman Arkham sans le contre, mais avec une esquive qui fonctionne bien. Chose à savoir, l’activation des capacités spéciales reposent sur l’acquisition de mana que l’on acquiert en frappant les ennemis sans se faire toucher, le but étant d’enchaîner les attaques et les esquive pour faire monter la barre de mana. Certaines capacités ne nécessitent pas de mana, mais sont soumises à un cooldown. Cependant, à la différence de Stories the Path of Destinies, j’ai trouvé qu’il y avait un peu trop d’effet à l’écran et que parfois les combats manquaient de lisibilités.

Omensight test Screenshot

Au-delà des combats, Omensight proposera des phases de plateforme avec une petite dose d’exploration et de collectibles à trouver en jeu. Chose à savoir sur le jeu, il n’est pas nécessaire de découvrir toutes les preuves pour arriver à la fin du jeu, il en faut juste assez pour arriver au boss final. Pour ma part, il m’a fallu 5h pour arriver à la fin du jeu, mais mon ressenti n’est pas le même que pour Stories the Path of Destinies qui m’avait laissée sur ma faim. Pour Omensight, j’avais vraiment l’impression d’être arrivé à la fin du jeu et d’avoir eu une expérience complète. Spearhead a fait un travail énorme, on sent que le studio a vu et prit en compte le retour des joueurs et les défauts Stories the Path of Destinies, pour arriver à un jeu dont les défauts n’entravent pas l’aventure ou au moins pas très longtemps. Si vous me le demandez, oui, Omensight est un super jeu que je vous recommande à 100%.