Shining Resonance Refrain test

TEST Shining Resonance Refrain : Un “Tales Of” like de qualité

banniere pub humble store

Découvrez mon avis sur la version PS4 de Shining Force Refrain

La série des Shining est de ces séries qui ont contribués à la reconnaissance du J-RPG dans le monde. Si la série doit beaucoup à Shining Force qui était un tactical RPG, la série des Shining s’essayait tantôt au dungeon crawler ou à l’action RPG avec le dernier titre en date de la série Shining Resonance. C’est de ce dernier dont il est question aujourd’hui et plus précisément le remaster HD baptisé Shining Resonance Refrain est qui est disponible depuis peu sur PC, PS4, Switch et Xbox One.

Shining Resonance Refrain test

Shining Resonance Refrain nous plonge dans le monde d’Alfheim qui jadis fut plongé dans une guerre qui fut stoppée par le “Shining Dragon”… L’aventure prend place plusieurs siècles après la fin de cette guerre, Alfheim est peuplé par les humains et une nouvelle guerre pour la conquête d’Alfheim fait rage. Yuma, un jeune garçon, qui est l’incarnation du “Shining Dragon” va être mêlé à cette guerre.

L’aventure se déroule donc à Alfheim et s’explore de manière assez linéaire à travers la quête principale. Le jeu est découpé en huit chapitres où la narration et la mise en scène se traduisent par des phases de dialogue type visual-novel, mais aussi quelques cinématiques sur le moteur du jeu. Chose intéressante, Shining Resonance Refrain nous montre aussi bien des scènes sur l’avancée des protagonistes que sur celle des antagonistes. Il sera d’ailleurs possible d’incarner les antagonistes dans le mode Refrain qui nous permet de vivre l’aventure complète en incarnant alliés et ennemis dès le début du jeu, ça casse toute logique puisque l’aventure reste identique à celle d’origine, mais pourquoi pas j’ai envie de dire, cela reste du plus.

Shining Resonance Refrain test

Le jeu se révèle être plutôt bavard et il a ce système de relation entre les personnages qui aura une incidence sur le système de combats. Shining Resonance Refrain reprend le système de combat des récents épisodes de la série des “Tales Of”, il est donc question de combattre dans une équipe de quatre personnages où l’on en contrôle qu’un seul, il est tout de même possible de changer le personnage que l’on incarne à tout moment du jeu que l’on soit en combat ou non. Le système de relation intervient dans la manière dont se comporte les alliés contrôlés par l’IA, mais je dois avouer que je n’ai pas spécialement sentie cette influence en combat. Le joueur va quand même pouvoir donner des ordres sommaires à l’IA: attaque, priorité aux soins…

Le système de combat est plutôt dynamique, même si les déplacements sont plutôt rigides et la qualité des animations laisse à désirer. Le fait de pouvoir changer de personnage est un gros plus puisque ceux-ci sont tous différents et peuvent avoir des rôles vraiment différents en combats, la trinité que l’on retrouve généralement dans les MMORPG est présente, même s’il y de la flexibilité: tank – soutien – DPS. Ces rôles sont d’ailleurs variables puisque via la progression des joueurs en prenant des niveaux, ils récupèrent de nouvelles compétences. On peut en attribuer quatre par personnages et c’est le joueur qui choisit celles qu’il veut.

Shining Resonance Refrain test

Au niveau de la progression du joueur, il n’y a pas de gestion d’équipement. On va cependant pouvoir agir sur les armes des personnages qui auront des effets différents et qui apporteront des bonus passifs différents. Ces armes progressent aussi via un système de leveling où chaque gain de niveau améliore les bonus passifs. Ajouter à cela un système de sertissage de gemmes qui ajoute aussi des effets différents aux différents personnages et vous obtenez un système de personnalisation des personnages complet et bien fichu.

Si vous aimez l’exploration, vous risquez d’être déçu avec Shining Resonance Refrain qui est plus dans la tradition old-school des J-RPG à ce niveau. On va pouvoir revenir dans les zones déjà visités pour le leveling ou le farm de compo par exemple, mais surtout pour tout le système de quête secondaire qui est composé à 100% de quête fedex qui ne vous apporteront que des bonus mineurs, l’intérêt n’est pas de toute les faire, mais de faire celles qui se trouvent sur votre chemin. Etant donné que ces quêtes ne sont pas importantes et surtout pas essentielles, il est inutile de prendre le temps de toutes les faire. A certains moments du jeu, vous aurez besoin de farmer l’exp pour le leveling et pour le coup, Shining Resonance Refrain propose des donjons aléatoires remplie de créatures. Pour faire simple, Shining Resonance Refrain est composé à 90% de combats. Faire ce jeu pour l’exploration ou l’importance des quêtes secondaires seront déçus.

Shining Resonance Refrain test

Techniquement, Shining Resonance Refrain est très décevant: entre un framerate à l’ouest des qu’on lance un sort à l’écran et plus généralement, le travail sur ce remaster est très pauvre. La bande-son du jeu est par contre plutôt sympa.

Finalement, on va dire que j’ai plutôt apprécié Shining Resonance Refrain qui est un “Tales Of” correct. Il n’est pas très long, il est plutôt facile, mais l’aventure est vraiment sympathique si on aime se concentrer sur une seule quête. En ce qui me concerne, je peux vous conseiller ce jeu, mais je vous mets en garde sur la partie technique du jeu qui n’est pas à la hauteur.

[amazon_link asins=’B07BH5SXL6,B07BH5XMD2′ template=’ProductCarousel’ store=’grettogeek-21′ marketplace=’FR’ link_id=’f5263553-85a5-11e8-88ac-0766ddb30245′]