titanfall 2

Titanfall 2 : BT n’a qu’à bien se tenir

Quand le premier Titanfall a été annoncé, j’ai d’abord cru à un gros LOL.. Il faut dire que EA lançait avec Respawn Entertainment (créé par les fondateurs d’Infinity Ward connu pour Call of Duty) une nouvelle licence dans le genre FPS… avec des mecha et en exclusivité sur Xbox One/360. Franchement, si EA avait décidé de se lancer dans l’humour, je pense qu’il aurait fait un carton. Au final, l’idée et la réalisation était plus que correct puisque Titanfall  premier du nom était un bon jeu, il avait certes quelques défauts, mais on dira que la recette était déjà bonne à la base.

Que pouvions nous attendre avec ce Titanfall 2 où le peu de communication a été concentré sur l’ajout de contenu et la présence d’un mode solo, tout en voyant sa date de sortie calée entre les ogres que sont Battlefield 1 et Call of Duty Infinite Warfare. Il parait évident qu’EA s’est un peu loupé sur la date de sortie, en oubliant que les poches des joueurs ne sont pas remplies de billets verts. Pour autant ce qui nous intéresse ici, c’est de savoir si Titanfall 2 est un bon jeu. C’est donc ce que je vais vous montrer ou pas avec la suite de ce test.

Bien qu’assez courte mais riche en rebondissement, la campagne de Titanfall 2 s’avère agréable, je l’ai trouvé assez quelconque même s’il y a quelques passages de plateforme assez cool. On y incarne le soldat Jack Cooper, simple soldat que le pilote Lastimosa a pris sous son aile en vue d’en faire un pilote émérite. Les choses vont s’accélérer puisque ce qui ne devait être qu’une mission de reconnaissance se transforme en bain de sang, Cooper devient alors le pilote de BT- 7274, le titan de Lastimosa.

titanfall-2-02

La campagne de Titanfall 2 est donc composer de neuf missions assez courtes puisque vous en viendrez à bout en 5/6h. Bien que convenu et sans réelles surprises, l’histoire dépeinte dans Titanfall 2 se démarque de la concurrence pour son côté SF qui m’a plu. Pour autant, les phases de combats contre les “boss” sont assez décevantes et vites expédiées. Il y a en revanche quelques passages assez cool où vous devrez jongler entre le passé et le présent pour franchir des portes fermées ou sauter sur des murs qui ont changé de place… Une chose qui m’a plutôt surpris, c’est la relation entre Cooper et BT, BT est un titan hyper bavard. J’en viens à me demander si ce n’est pas lui le personnage principal tant c’est lui qui donne les directives à suivre pour la suite de la mission. Pour terminer, je peut dire que cette campagne est classique mais probablement plus réussie que celle des Call of Duty récent,si je doit comparer. Le problème c’est que ça ne la rend pas indispensable pour autant, je ne comprends pas l’idée de mettre un solo dans jeu qui n’en a pas besoin, un peu comme l’idée d’un multi pour le reboot de Tomb Raider ou de Mass Effect 3. Si c’est juste pour faire beau, je ne comprends pas le principe.

En ce qui concerne le multijoueur, le maître mot est le contenu offert par ce titre. Cela commence les options tactiques, il y en a 7 au total, c’est ce qui orientera votre style de jeu puisque s’agit de classe, en réalité:

  • Grappin – Utilisation d’un grappin pour atteindre des endroits élevés, accrocher un ennemi ou un titan
  • Epée pulsée – Similaire à un kunai et qui génère une impulsion pouvant détecter les ennemis
  • Holo-pilote – L’holopilote créer des copies de vous-même afin de déstabiliser vos adversaires
  • Stimulant – Le stimulant vous octroi un boost de vitesse temporaire et vous restaure votre santé
  • Camouflage – Vous rend presque invisible tant que vous ne faites pas feu
  • Téléportation – Vous téléporte dans une dimension alternative durant un court instant
  • Mur AMP – Un bouclier qui amplifie la puissance de vos tirs

titanfall-2-01

L’arsenal d’arme est plutôt conséquent, on y retrouve les fusils d’assauts, les fusils mitrailleurs, les mitrailleuses légères, les fusils snipers… Chaque catégorie possède 3/4 armes différentes dont vous pourrez personnaliser l’aspect via des skins et les accessoires comme la lunette et des atouts comme le rechargement express ou le chargeur amélioré. Histoire de laisser le joueur concocter ses propres combinaisons, ce sont 10 loadouts qui sont à votre disposition et que vous pouvez changer à n’importe quel moment de la partie.

Pour vous accompagner ce sont six titans qui composent le roster du jeu, ils sont tous différents et axé dans différents rôles. Par exemple, Ronin est le “petit” titan très agile et efficace au combat rapproché alors que Northstar, c’est le sniper de la bande.

En ce qui concerne les modes de jeu, c’est du classique si ce n’est le mode chasseur de prime qui apporte un petit coup de vent d’air frais à côté des Attrition, Capture de drapeaux et autres modes de jeu générique. Ce mode de jeu est assez intéressant, car le but est de récupérer un max d’argent en tuant les vagues d’ennemies “bots” composé de fantassin et de mecha, une fois les vagues terminées, il faut aller déposer les sousous gagnés à la banque. Le hic, c’est que les vagues sont les mêmes pour les équipes de joueurs tout comme les banques. A savoir que vous pouvez aussi tuer les joueurs adverses pour voler la moitié de leur cagnotte. Clairement, j’ai eu un peu de mal au début, mais je dois dire que c’est probablement le mode le plus amusant du jeu. Il y a aussi tout un système de skins que vous obtenez pour votre avatar, vos armes, vos titans en progressant dans le jeu, ce qui ajoute un petit côté personnalisation bienvenue puisqu’il permet de se différencier des autres et de ne pas avoir cet effet où tout le monde se ressemble. Le point noir du premier opus était son manque contenu, Respawn a vraiment pris cela en compte pour le plus grand bonheur des joueurs.

titanfall-2-04

En ce qui concerne le cœur du jeu et ce gameplay dynamique introduit par le premier Titanfall en 2014 fait de double saut, de wall jump à toute vitesse… Je dois avouer que je reste un peu sur ma faim, le rythme en jeu a été revue un poil à la baisse et les cartes sont bien moins inspirées que sur le précédent épisode. Pour ma part, je trouve le gameplay très dynamique et franchement grisant.

Je ne vais pas le cacher, mais Titanfall 2 est loin d’être une baffe graphique. Et même techniquement, il accuse quelques années de retard notamment sur les animations des titans et des avatars des joueurs, le jeu ne propose pas de destruction de décors et on ne ressent absolument pas l’inertie que l’on devrait ressentir à bord d’un titan de plusieurs tonnes. Le matchmaking accuse aussi un, voir deux trains de retard et c’est bien dommage. Pour les fonctionnalités en ligne, les réseaux font leurs apparitions. Il s’agit d’un système de clan qui permet de rejoindre vos amis et des groupes de joueurs très rapidement.

titanfall 2 05

Pour conclure, je peux dire que Titanfall 2 est une sacrée bonne surprise. A titre perso, je n’avais pas joué à un shooter multi type “Call of Battlefield” depuis Call of Duty Modern Warfare 2, Titanfall 2 est finalement le juste titre pour moi. Je m’en cache même plus même je suis un grand fan de mecha et j’ai beaucoup d’heure de jeu sur les récents Hawken et Mechwarrior Online. Le solo est dispensable mais c’est aussi le cas pour tous les “Call of Battlefield” depuis que le multijoueur à pris toute cette importance. Le multijoueur est juste excellent, très fun malgré le moteur du jeu datée et cela l’est encore plus quand tu compares à Battlefield 1 sortie une semaine tôt. Je me demande d’ailleurs comment EA a pu placer la sortie du titre pile entre Battlefield 1 et Call of Duty, c’est juste une aberration sans nom.