Total War Warhammer 2

Total War Warhammer 2 : Une découverte qui a du bon

Découvrez mon avis sur le jeu de stratégie Total War Warhammer 2

“Il ne faut pas rigoler avec Total War“, ce slogan est parfait pour définir mon expérience de jeu sur ce Total War Warhammer 2 que j’ai découvert en total néophyte ou presque puisque ma seule expérience avec la licence remonte à Shogun Total War en 2009, ça ne me rajeuni pas tout ça. Qui plus est, j’aime beaucoup le genre stratégie que cela soit en temps réel ou au tour pas tour et pourtant, je suis très mauvais. J’ai donc décidé de redonner une chance à ce genre titre avec Total War Warhammer 2 pour mon plus grand plaisir.

Total War Warhammer 2

Ne vous attendez pas à trouver dans ce test une comparaison avec le premier épisode sorti il y a moins de deux ans, puisque je ne l’ai tout simplement pas fait. Creative Assembly a quand même voulu réunir un peu tout son monde en proposant (après la sortie du jeu) une campagne XXL qui regroupe les campagnes des deux épisodes pour quiconque les possèdent. Effet, la campagne de Total War Warhammer 2 se déroule dans le Nouveau Monde qui tourne autour d’une magie ancienne et très puissante sous l’égide du Grand Vortex. Ce Grand Vortex a été crée par les Elfes afin de repousser la menace que représente le chaos. Le Grand Vortex se trouvera être affaibli par une comète qui passait par là un peu par hasard. Tous les clans du jeu devront effectuer certains rituels afin de prendre le contrôle du Grand Vortex et votre rôle dans tout ça sera d’empêcher que cela n’arrive en les massacrant tous ou en étant le premier sur la ligne d’arrivée.

Première chose qui m’a plu et que j’ai trouvé assez intéressante, c’est le côté très scénarisé du jeu avec pas mal de petites scènes parfois drôles, parfois sérieuses. Il y a aussi tout un tas de quêtes secondaires optionnelles qui sont soignées puisqu’il y a toujours une justification scénaristique derrière. Total War Warhammer 2 raconte une histoire, ce n’est pas toujours bien amené, mais c’est rare de trouver ce genre de choses dans les jeux de stratégie et je trouve que c’est un très bon ajout.

Total War Warhammer 2

Petite chose très plaisante qui plaira aux néophytes qui ont un peu de patience, c’est la présence d’un tutoriel assez long puisqu’il dure presque une heure. On y découvre les bases du gameplay et pourtant, même après l’avoir fait, il sera difficile pour les nouveaux de s’y retrouver avec tous l’arsenal de possibilité qu’offre le jeu, ça a été mon cas, et j’avoue que j’ai été un peu perdu au début du jeu. En effet, ce tuto présente les déplacements, le principe du combat… sans évoquer la gestion économique, militaire, la diplomatie… autant d’élément qui font le sel de la formule Total War depuis le premier épisode.

Comme cité plus haut, vous avez pour but de prendre le contrôle du Grand Vortex. Pour cela vous devrez mener cinq rituels composés de plusieurs étapes. Il faudra dans un premier temps récupérer assez d’artefacts via les quêtes, la récolte de ressource… afin de lancer un rituel. A partir de là, les choses vont commencer à se corser un petit peu. Puisque, cela réveillera les armées du chaos qui se feront un malin plaisir à vous attaquer et dans le même temps, vous devrez protéger pendant 10 tours les villes qui préparent l’incantation du rituel. Entre les phases de rituels, ce qui vous occupera la majeure parties de votre temps de jeu sera de définira manière dont vous voulez gagner. Vous pourrez choisir de vous faire des alliés ou bien devenir une énorme puissance militaire avalant alliés comme ennemis. Cela ne dépend que de vous.

Total War Warhammer 2

Finalement, la grande qualité du jeu vient des différentes races jouables 8 au total et d’une race à l’autre le gameplay peut être totalement différent. On va avoir les haut-elfes qui vont pouvoir améliorer ou détériorer les relations entre les autres clans du jeu, en gros semer la zizanie ou renforcer les relations. Les elfe-noires peuvent carrément invoquer une forteresse flottante. Je n’oublie pas les Skavens qui vivent sous terre.

Là où j’ai eu quelques problèmes, c’est dans la partie technique du jeu où si je n’ai pas rencontré de bugs majeures, on ne peut pas dire que Total War Warhammer 2 soit très jolie, mais surtout ce sont les temps de chargements hyper longs qui m’ont lassés un peu. Il y a une chose absente en jeu qui manque vraiment, c’est le combat naval. Il n’y a pas de combat en mer comme le fait Civilization et c’est vraiment dommage ça limite l’aspect stratégique du jeu (même si ça n’empêche pas de profiter vraiment du jeu).

Pour terminer…

Haaa, j’ai bien de faire ce Total War Warhammer 2 qui est remplie de qualité même s’il est loin d’être accessible. C’est typiquement le genre de jeu qui demande de l’investissement et dont tu peux apprendre des choses sur certains éléments de gameplay après plusieurs dizaines, centaines d’heures de jeu. J’ai été assez impressionné par la cohérence de l’univers entre le scénario, la narration et les différentes races, leurs histoires. Total War Warhammer 2 est un jeu que je peux conseiller aux fans de la série que ne seront pas dépaysés. En ce qui concerne les nouveaux, ça risque d’être un peu plus compliqué. Il va bien falloir quelques dizaines d’heures pour commencer à bien comprendre le jeu.