anthem cover e3 2018

Anthem : Peut-on lui laisser le bénéfice du doute ?

Anthem : Le pseudo-bashing se justifie t’il ? Ou faut-il au contraire lui laisser sa chance ?

Annoncé avec un impressionnant trailer lors de l’E3 2017, Anthem a par la suite été la cible de bons nombres de réactions à la fois négatives comme positives. En effet après l’échec critique de Mass Effect Andromeda, les joueurs s’attendaient à un retour “aux sources” de la part de Bioware qu’ils s’agissent d’un nouveau Mass Effect ou Dragon Age, voir d’une nouvelle licence tant que le studio renouait avec ce qui lui avait valu tant d’éloge dans le passé.

Alors quand Anthem fut annoncé comme une expérience coopérative dans la ligné de Destiny ou de The Division, il n’aura pas fallu très longtemps avant que le feu devienne incontrôlable. D’une part si ces deux titres pris en exemples sont des réussites lorsque l’on regarde simplement les ventes, on ne peut pas dire qu’ils aient réussi à s’imposer comme des références ou des expériences cultes du jeu vidéo. Et dans un second temps, ce n’est ni l’écriture de qualité ni même la narration poussée si cher à Bioware qui sont généralement associés aux expériences que proposent ces jeux.

Pour le coup Bioware a été très clair concernant ce que serait Anthem, une expérience coopérative jusqu’à 4 joueurs avec “une histoire personnelle” faisant office d’introduction puis d’activité end-game dans un monde ouvert. Là où le jeu semble se démarquer c’est dans les déplacements au Javelin (sorte d’exosquelette que le joueur contrôle) qui peut voler. Le système de combat et la progression du joueur étant calquée sur les hack’n’slash avec du loot à foison sont  des éléments de gameplay plutôt éprouvés aujourd’hui. Ce qui facilite la prise en main et c’est ce qui semble se confirmer d’après les retours de la presse durant l’E3 2018 et la Gamescom 2018.

Pour autant et c’est là où se trouvent les interrogations et doutes sur le jeu, c’est dans la place de la narration et la crédibilité du monde d’Anthem. Des choses dont Bioware s’est fait maître avec Mass Effect. Les informations données sur ces éléments du jeu sont vagues et semblent surtout en retrait pas rapport aux précédents jeu du studio. Finalement, si l’on suit toute la communication du jeu, il semble qu’Anthem ne soit qu’un Action-RPG avec un gros focus sur l’action. Ce n’est pas quelque chose qui me dérangerait si l’exécution est bonne. Je suis un gros joueur de CORPG (Vindictus, C9, Dragon Nest…) et finalement qu’il s’agisse de titre comme Destiny ou The Division, c’est dans cette optique qu’arrive Anthem où une expérience de jeu où la narration est clairement en retrait.

Au-delà du jeu, j’ai aussi cette impression qu’Anthem se fait un peu taper sur les doigts à cause de la réputation d’EA qui a le chic pour dénaturer des studios, licences… Et même quand on nous précise que le futur contenu du jeu sera gratuit et sans season pass avec une boutique qui ne sera que cosmétique à l’instar d’un Titanfall 2, certains font encore la sourde oreille et cherchent des prétextes pour enfoncer le jeu.

J’arrive à comprendre les fans qui attendent plus que ce que montre le jeu pour le moment, mais n’est-il pas plus important de se concentrer sur ce que le jeu propose à la fin ? Peut-on lui laisser le bénéfice du doute jusqu’à que l’on puisse s’y essayer lors de prochaines bêta puis lors de sa sortie ?

Presse: GamergenJeuxvideo.comGamekult