nvidia geforce now cover

GeForce Now : C’est quoi le problème ?

Les éditeurs fuient GeForce Now. C’est l’heure de revenir sur cette affaire.

Alors que la guerre des consoles de la prochaines générations n’en est qu’à ses balbutiements. Il y a une autre petite guerre un peu plus discrète dont les débuts remontent à plusieurs années déjà. Il s’agit de la guerre du “cloud gaming” où le futur du jeu vidéo selon certains. Si aujourd’hui, tout le monde veut sa petite part du gâteau, on peut le voir avec Google qui est arrivé dans le jeu vidéo avec Stadia. D’autres acteurs vont aussi s’y mettre, Sony l’est déjà avec le PSNow, mais l’offre proposée est loin de faire l’unanimité. J’ai bien l’impression que la totalité des acteurs regarde le xCloud de Microsoft qui n’est pas encore lancé, mais qui risque de poser les premières bases solides dans un secteur où aucun acteur ne s’est encore imposé.

Je vais m’intéresser aujourd’hui au GeForce Now de Nvidia.En effet, le service qui était disponible depuis un bon moment en bêta s’est lancé de manière commerciale en proposant une offre alternative qui correspond assez à l’idée que je me fait du cloud gaming. A savoir pouvoir jouer à son catalogue de jeu Steam, Uplay, Origin… partout à condition d’avoir une connexion internet. En tant qu’offre alternative, ça correspond bien à l’utilisation que je pense faire du cloud gaming. C’est-à-dire lancer un jeu au boulot lors de la pause du midi pour donner une exemple concret. Pour avoir testé l’offre, je peux dire que ca fonctionne bien, le souci venant surtout du catalogue de jeu, car il faut savoir que GeForce Now ne vous propose pas tout les jeux de tous les launchers et boutiques existantes, ça se joue au cas par cas et finalement, le nombre de jeu compatible est faible et il y a même une tendance actuelle où des éditeurs et des développeurs demande à Nvidia de retirer leur jeu faute d’accord. C’est là où le service fait parler de lui et ce n’est absolument pas une chose positive.

Mais ne serait-ce pas qu’une question de droit et d’argent ?

GeForce Now est une offre qui fut lancé en bêta pendant un très long moment de manière gratuite et c’est justement lors du lancement de l’offre commercial (une offre gratuite existe) que les problèmes ont commencé. Pour le coup, je ne parle pas du service qui a des qualités et des défauts, mais de la liste des éditeurs développeurs qui ont décidé de quitter GeForce Now. Cela pose un quelques questions puisque les raisons données par ces différents acteurs sont diverses et manquent de précision. Ce sont donc Activision-Blizzard, Bethesda et 2k Games pour les acteurs les plus connus qui ont demandé à Nvidia de retirer les jeux de leur catalogue.

J’imagine bien que la raison derrière ces demandes de retraits est d’ordre financière. Bien que Geforce Now ne propose pas de boutique pour acheter des jeux puisqu’il repose sur les vos bibliothèque de jeu via des launchers existants (Steam, Uplay, Epic Game Store…), il propose quand même aux joueurs de bénéficier directement d’un accès à des jeux que vous possédez via un abonnement. Et c’est à mon sens ce dernier point qui pose problème, cela ne posait pas problème aux éditeurs d’être sur la bêta de GeForce Now tant qu’il n’y avait pas d’argent en jeu. Pour autant, si je reste plutôt amère face aux choix de ces éditeurs, j’en veux aussi à Nvidia pour avoir lancer son service trop vite sans avoir pris la peine d’informer ou même de tenter de sécuriser les droits des jeux proposés dans son offre. Ce lancement intervient d’ailleurs alors que Stadia ne fait absolument pas l’unanimité chez les joueurs (tout comme le PSNow) tandis que le xCloud de Microsoft doit arriver dans les mois qui viennent. Sachez aussi que si certains éditeurs ne sont pas très favorables à proposer leurs jeux sur GeForce Now d’autres ont affirmé leur soutien au service de Nvidia: Epic qui a d’ailleurs généraliser la compatibilité de son store sur GeForce Now, Ubisoft et CD Projekt Red. Au moins, si vous êtes fans des jeux de ces acteurs du jeu vidéo, vous devriez retrouver leur productions en streaming sur GeForce Now.