conan exiles

J’ai essayé Conan Exiles et j’ai été frappé par la blasitude

Conan Exiles est l’une des grosses sorties de ce début d’année. Il est l’un des gros cartons sur Steam alors qu’il s’agit d’un titre encore en early-access sortie il n’y a même pas vingt jours. Cela n’est pas vraiment une surprise tant les jeux de survie sont à la mode entre Rust, H1Z1 et Ark qui sont en permanence dans le top 10 des jeux les plus joués sur Steam. Ark se vend d’ailleurs aussi très bien sur console, puisqu’il vient de dépasser le million de vente sur PS4.

Je me suis donc laissé prendre au jeu et j’ai donc essayé Conan Exiles. Pour rappel, le titre est développé chez Funcom que nous connaissons pour les MMORPG Anarchy Online, The Secret World ou Age of Conan. Les récents déboires financiers de Funcom ont poussés les équipes de développements à “lâché” le MMO pour se concentrer sur des projets moins coûteux et qui, potentiellement, pourrait rapporter de l’argent. Pour le côté moins onéreux, nous avons eu le très bon simulateur de marche The Park qui se base vaguement dans l’univers de The Secret World. Pour le côté “qui rapporte de l’argent”, c’est Conan Exiles qui l’emporte (à savoir qu’un autre jeu basé sur la licence Conan est prévue pour cette année).

Trêve de blabla, Conan Exiles propose donc une aventure basée sur l’exploration, l’artisanat et les interactions entre joueurs (ce que propose déjà la quasi-totalité de ces jeux de survie). Finalement, je ne vois pas en quoi Conan Exiles se démarque de tous ces autres titres. Je n’y ai probablement pas encore assez joué et puis de toute façon, je n’en ai pas vraiment envie. En tout cas si vous êtes un poil curieux, vous pouvez toujours l’essayer ou bien mater ma petite vidéo ci-dessous (ça vous coûtera quand même moins cher).