killing bites avis

Killing Bites : Mon avis sur la série animée

Dernière mise à jour:

Découvrez mon avis sur la série animée Killing Bites

La série animée adaptée du manga Killing Bites est disponible sur PrimeVideo depuis le 12 janvier 2018. Je viens de terminer cette première saison de 12 épisodes et je vous propose de découvrir ce que j’en ai pensé.

Killing Bites est à la base un manga de Shinya Murata (Jackals, Arachnid, Caterpillar) pour le scénario et de Sumita Kazuasa au dessin. Le manga a commencé en 2013 et compte 10 tomes, mais n’est pas disponible en France. On retrouve Liden Films à la production de la série animée.

Yuya Nomoto, un étudiant ordinaire, rencontre une mystérieuse lycéenne nommée Hitomi. Dans une décharge abandonnée, il la voit se transformer en bête et combattre un Lion monstrueux. Ce sont des Brutes. Ils ont un cerveau humain et des crocs de bête. Hitomi est un Ratel, une Brute au fort instinct meurtrier. Nomoto va s’investir dans leurs combats nommés les « Killing Bites ».

killing bites avis

Killing Bites est une série que j’attendais particulièrement, il faut savoir que je suis assez fan de Jackals et d’Arachnid, d’autres mangas de Shinya Murata, qui sont des séries d’actions dans des univers assez sombres. Killing Bites n’échappa pas à cela puisqu’il met en scène des thérianthropes (humain pouvant se transformer en animal) qui se mettent sur la tronche dans un tournoi appelé Killing Bites. Cependant, cela va un peu plus loin que ça puisque chaque équipe de thérianthropes œuvrent pour des organisations qui luttent pour diriger le Japon dans l’ombre.

Pour autant, Killing Bites n’est pas une série qui a pour but de surprendre ou d’avoir un scénario profond. Et cela commence apr les deux personnages principaux: Yuya et Hitomi qui se rencontre dans un moment délicats puisque cette dernière est sur le point de se faire violer dans une camionnette conduit… par Yuya. Finalement, cette dernière “tuera” ses agresseurs grâce à la thérianthropie puisqu’elle peut se transformer en ratel. Elle vivra ensuite avec Yuya en préparation du Killing Bites qui arrive.

killing bites avis

Ces deux personnages sont très différents: Yuya est un personnage au caractère dilétant qui aime rester hors des conflits, on pourrait même dire qu’il est lâche. Bref, tout le contraire d’Hitomi qui a un caractère bien trempé et qui n’a littéralement peur de rien.

Ces deux personnages atypiques rendront le Killing Bites intéressant, car Hitomi est un personnage à ne pas sous-estimer. Le Killing Bites se joue par équipe de 3 thériantropes dont les déplacements sur la zone de jeu (une île déserte) sont contrôlés par un hôte (Yuya est celui d’Hitomi). Il y aura pas mals d’affrontements où certains personnages seront littéralement tués et sans censure (merci Amazon ^^). Les combats sont donc bien violents et le style d’Hitomi est abonde dans ce sens puisqu’elle n’hésite pas à prendre des coups pour desceller la faille adverse et particulièrement face à des ennemis en théorie plus forts ou expérimentés qu’elle. Pour autant, Hitomi n’hésite jamais, ça n’est pas dans son tempérament et elle répète bien souvent : “Les crocs les plis aiguisés l’emporteront”.

killing bites avis

En somme, Killing Bites est une série qui apporte une bonne quantité de fun. Il y a pas mal de passage assez loufoques certains personnages sont plutôt débiles. Il y a aussi un peu de fan-service, mais jamais jusqu’à tomber dans du racolage. Et à la fin, qu’il s’agisse du dénouement du Killing Bites et même de cet arc (la fin du dernier épisode tease le prochain arc) sont surprenants voir choquants.

En ce qui me concerne, j’ai passé un super moment sur cette série que j’attendais et qui ne m’a absolument pas déçu. Pas de chichi, la série va à l’essentiel sans temps morts et sans élément inutile. Je suis bien conscient qu’il ne s’agit pas d’un chef-d’oeuvre, mais cela fait aussi du bien d’avoir ce genre de série qui ne se prend pas au sérieux et qui offre un bon divertissement.