edge of eternity screenshot

PREVIEW Edge of Eternity : Un JRPG français, vraiment ?

Découvrez mes premières impressions sur l’early-access d’Edge of Eternity

Edge of Eternity est un jeu qui m’a tout de suite attiré grâce à sa direction artistique singulière, mais surtout car il s’agit d’un JRPG développé en France chez Midgard Studio. Le jeu est arrivé il y a quelques jours en early-access sur Steam et je vous propose de découvrir ce que j’en ai pensé après quelques heures de jeu.

Edge of Eternity est bel et bien un JRPG développé par le petit studio français Midgard et c’est le genre de chose plutôt incongru que l’on ne croit pas au premier abords pour se rendre compte du chantier que représente ce genre de défi. C’est Playdius qui édite le jeu, mais pour rendre le projet plus authentique il fallait bien une touche japonaise. On retrouve donc le compositeur Yasunori Mitsuda pour la bande son du jeu, on pu découvrir son travail dans Chrono Trigger ou dans les deux derniers Xenoblade Chronicles.

Dans un monde en ruine, le peuple d’Heryon dispute une guerre désespérée contre un mystérieux envahisseur : les Archélites. Alors que ce combat opposant magie et technologie atteint son paroxysme, une nouvelle menace fait son apparition sur le champ de bataille.

La Fièvre du Métal : la nouvelle arme mortelle et dévastatrice des Archélites. Un mal cruel qui déforme les corps, empoisonne les esprits et change ses victimes en d’effroyables abominations.

Soldat perdu dans ce conflit sans espoir, Daryon attend son heure… jusqu’au jour où il reçoit une lettre de sa soeur : leur mère a contracté la Fièvre du Métal. Elles ont aujourd’hui besoin de lui pour trouver le remède.

En ce jour, Daryon fera un choix qui changera à jamais son destin et – peut-être – celui de son monde natal.

Edge of Eternity Preview Screenshots GretoGeek

Je vais commencer par ce qui m’a plu: le système de combat du jeu. On a droit entre un mix de combat au tour par tour et de combat tactique. En effet, les combats se déroule au tour par tour où chaque combattant ennemis et allié pourra effectuer un panel d’action durant son tour. Chaque combat se déroule dans des zones fermées et découpées en plusieurs formes hexagonales. On va pouvoir se déplacer de zone en zone et cela a un intérêt certain puisque selon la typographie de zone, vous allez pouvoir bénéficier de bonus. Des totems de vie, des totems de protections ou même des armes peuvent se trouver sur les zones. Ainsi en étant placé dans les mêmes zones qu’elles, vous pouvez les utiliser, mais attention car cela vaut aussi bien pour vous que pour les ennemis. Utiliser l’environnement devient primordiale. Noter aussi que vous ne pouvez pas attaquer au corps à corps les ennemis qui ne sont pas sur des zones adjacentes à la votre. Cela peut avoir une importance certaine comme pour mettre à l’abri un mage qui a un temps de cast assez long sans que les ennemis ne puissent l’interrompre.

On retrouve aussi pas mal d’éléments que l’on retrouve dans ce type de jeu comme les allitérations d’états (on peut enflammer les ennemis pour leur infliger des dégâts dans le temps ou les paralyser par exemple) ou les résistances et faiblesses élémentaires. Je ne l’ai pas mentionné, mais le système de tour par tour est semblable à ce que l’on trouve dans les vieux Final Fantasy à base de jauge ATB, une jauge que l’on va pouvoir améliorer en améliorant la stat de vitesse des personnages.

Edge of Eternity Preview Screenshots GretoGeek

La progression des personnages passe par le gain de niveau qui se fait de manière classique, c’est à dire le gain d’expérience en récompense de combats et de missions. cela augmente vos stats de personnage. A côté de cela vous, on a accès des arbres de talents qui sont lié à l’arme que vous portez, ainsi chaque arme proposera des arbres différents. On remplit ces arbres de talents avec des gemmes que l’on loot sur les ennemis et que l’on peut acheter chez des marchands. Ces gemmes sont toutes différentes et apportent des effets différents cela passe par des points de stats supplémentaires, des traits passifs particuliers et les attaques magiques.

Pour ce qui fonctionne moins, ça commence par la technique, mais je ne vais pas approfondir. Le jeu est jouable et je n’ai pas eu de crashs ou de bugs vraiment gênants. En revanche, l’optimisation n’est pas là du tout, mais (et j’insiste) ce n’est pas le moment de juger cet aspect du jeu, ça ne rimerait à rien. En revanche, faire du JRPG à la française, ça peut être casse-gueule. En effet, si le JRPG est un genre très apprécié du jeu vidéo, ce n’est pas seulement pour la diversité de gameplay qu’il propose, mais c’est aussi pour les histoires qu’il nous raconte et les personnages qu’il nous fait découvrir. Dans ce sens, j’ai bien peur qu’Edge of Eternity ait du mal à suivre. Je ne peux pas dire que j’ai été séduit par l’écriture des quêtes ou les dialogues (doublés en anglais) et par la mise en scène. Affaire à suivre.

Edge of Eternity Preview Screenshots GretoGeek

En tout cas, pour le moment, je suis plutôt emballé par ce Edge of Eternity qui ne va pas révolutionner un genre tellement vaste, mais qui essaye de faire les choses un peu différemment. Inutile tirer à boulet rouge sur ce qui ne fonctionne pas encore dans le jeu étant donné que l’early-access du jeu n’est disponible que depuis une dizaine de jours au moment où j’écris ces lignes. Pour le coup, je pense que je vais vraiment suivre l’avancée du jeu au fur et à mesure que les mises-à-jours arriveront. le système de combat est vraiment bon et intéressant, il va maintenant falloir construire autour de ça et j’ai hâte de voir le résultat.