TEST Eastward : Une épopée fantastique

Dernière mise à jour:
Date de sortie
16 septembre 2021
Développeur
Pixpil
Editeur
Chucklefish
Support
PC
Test effectué grâce à une clé steam fournie par l'éditeur

Découvrez mon avis sur Eastward, le dernier jeu du studio indépendant chinois Pixpil

Eastward est un titre que j’ai découvert via son trailer d’annonce il y a quelques mois. Il s’agit d’un jeu d’aventure en 2D développé par le studio indépendant chinois Pixpil et qui est édité par Chucklefish. C’est par sa direction artistique , mais aussi la bande son que j’ai été attiré par ce jeu. Le genre du jeu d’aventure en 2D, ce n’est pas spécialement un genre que j’affectionne particulièrement, mais il faut bien se jeter à l’eau quand des jeux semblent prometteurs. J’ai donc eu l’occasion de jouer à Eastward et je vous propose de découvrir ce que j’en ai pensé.

Le titre de Pixpil est avant tout un titre narratif. On nous raconte une histoire par le biais d’un duo de personnages: John et Sam. L’action semble se dérouler dans un monde post-apocalyptique où nos deux héros vont devoir malgré eux combattre et déjouer une menace qui met en péril les reste de l’humanité. En ce sens, on va trouver énormément d’inspirations diverses et variées. Ce couple de personnages me fait d’ailleurs beaucoup penser à Joel et Ellie de The Last of Us. Si l’univers est vraiment intéressant, j’ai un peu plus de mal avec la narration et les dialogues. En effet, j’ai l’impression que Pixpil à voulu trop en faire et que pour le coup, il y a beaucoup trop de dialogue pour pas grand chose. Ce qui ralentit largement le rythme du jeu. Pour autant, l’histoire garde toujours une certaine cohérence due au fait que le découpage en chapitre permet de baliser un peu la narration ce qui permet d’éviter que l’histoire parte dans tous les sens.

eastward screeshots

Une réussite sur presque tous les points

Ce qui frappe d’emblée en jeu, c’est la direction artistique très particulière, mais ça fonctionne. Qu’il s’agisse du chara-design, des décors, du travail sur les animations et même de la bande son, le tout forme un ensemble ultra cohérent et de grande qualité. Le tout arrive à garder une belle lisibilité, ainsi il n’y a aucun problème pour distinguer les éléments du décors et les éléments pouvant bloquer l’avancée du personnage.

Eastward est un jeu qui mélange puzzle, dungeon-crawler et jeu d’action en termes de gameplay. Toute la partie puzzle est intéressante et arrive à alterner entre phases simples et phases plus difficiles. Des ennemis tenteront de vous barrer la route, John pourra combattre à l’aide d’un arsenal d’armes qui pourra d’ailleurs être amélioré. Sam quant à elle possède des capacités bien spécifiques qui seront utiles pour avancer dans les puzzles. Il faudra d’ailleurs switcher entre les capacités de John et de Sam que cela soit dans les combats ou les puzzle et parfois les deux en même temps. Le jeu propose une aventure plutôt variée et je trouve que ça fonctionne vraiment bien. Et j’ai failli ne pas aborder un point important, le titre propose aussi des affrontements de boss que je trouve plutôt réussi même si je ne les trouve pas forcément très difficiles.

Pour ce qui est de la technique, il n’y pas grand chose à reprocher à Eastward, il fonctionne très bien. Il est peu gourmand et je n’ai pas rencontré de bug particulier durant mes sessions de jeu.

eastward screeshots

Le mot de la fin sur Eastward

Eastward fut une sacré surprise pour moi. Il s’agit tout simplement d’un excellent jeu un poil long avec une gestion du rythme dans la narration qui prend des longueurs, mais hormis ça, c’est un sans faute en ce qui me concerne. Le titre n’est pas vendu très cher et en ce sens, c’est un titre que je vous conseille à 100%.

TEST Eastward : Une épopée fantastique
Positifs
Le mélange action aventure qui fonctionne
La gestion du duo de héros John et Sam
La directin artistique réussie
Une bande son de qualité
Une histoire plus mature qu'elle ne le laisse transparaitre aux premiers abords
Son prix (24,99€)
Négatifs
Quelle longueurs dans la narration
8