Project Hospital test screenshot

TEST Project Hospital: La gestion, mais pas pour les nuls

Découvrez mon avis sur la version PC de Project Hospital

Après Two Point Hospital sorti, il y a quelques mois et qui se voulait être le digne héritier de Theme Hospital, mais qui ne m’a pas convaincu sur son gameplay qui manque de profondeur. C’est Project Hospital qui débarque et qui a de sérieuses qualités que je vais tenter de vous montrer avec ce test.

Project Hospital test screenshot

Mettons les choses au point, Project Hospital vous permet de gérer votre hôpital dans plusieurs aspects de la gestion: tout d’abord la direction générale de l’hôpital (l’embauche des employés, les différents services, l’argents….), les consultations des médecins (il est possible de prendre chaque patient afin d’établir des diagnostic pour donner un traitement) et l’aspect construction de l’hôpital. Toutes ces parties ne sont pas égales, car vous imaginez bien que la direction de l’hôpital tout comme ça construction ne se fera pas toute seule, tandis que de base, les consultations sont automatiquement gérées par les médecins. Et heureusement d’ailleurs, car quand l’hôpital va accueillir des dizaines, voir des centaines de patients par jours, il y a intérêt que les médecins n’aient pas besoin qu’on leur tiennent la main.

Niveau contenu, Project Hospital propose une campagne dont les premières missions forment un tutoriel qui pose les bases du gameplay, il s’en suit ensuite différents scénarios et défis qui vous mettent dans certains positions ou avec des objectifs à réaliser. Et il ne faut pas oublier le mode Bac à Sable qui propose des réglages personnalisés qui vous feront partir de zéro ou dans des configurations plus favorables. La vérité c’est que le contenu de Project Hospital est bon parce qu’il s’agit d’un jeu très riche. Enfin, c’est surtout son gameplay qui est riche et ça peut faire mal si l’on sort de Two Point Hospital qui était assez pauvre à ce niveau. Project Hospital est un jeu tellement riche dans son gameplay qu’il peut être décourageant et pas par sa difficulté, mais par le nombre de paramètres sur lequel il est possible d’agir.

Project Hospital test screenshot

Si le gameplay est riche, la manière dont vous allez gérer votre hôpital dépendra des patients qui pointeront le bout de leur nez. En effet, histoire d’éviter de recevoir trop de patient aux profils différents le jeu propose de diviser ces profils avec un système d’assurance. Au début du jeu seul les possesseurs d’une assurance sont acceptés dans votre hôpital. Ainsi pour débloquez les autres assurances cela passera par tout un tas de petits défis qui vont d’accueillir un nombre défini de patient par jour ou d’ouvrir de nouveau service dans votre bâtiments en passant par embaucher un employé spécifique. En gros, le jeu débloque des possibilité de gameplay en fonction de ce que vous faites. Comme cité plus haut, on peut gérer chaque patient de manière individuel et c’est important, puisque tout moment un pop-up peut nous avertir qu’un médecin a du mal à diagnostiquer la maladie d’un patient. A ce moment, on peut prendre la main pour voir ce qu’à la patient. Cela veut souvent dire que l’hôpital n’est pas équiper pour diagnostiquer ou traiter le patient. Cela donne donc des pistes sur les améliorations à apporter.

Pour la gestion de l’hôpital, cela consiste d’abord à gérer les différents services et les employés qui y travail de jour et de nuits. Par exemple, en début de jeu, ce sont les Urgences qu’il faut développer. Cela passe par l’aspect construction, mais j’y reviendrais après. Vous aurez la tâche d’embaucher, infirmières, médecins , techniciens. Sauf qu’ils ont tous des caractéristiques différentes. Cela a une grande incidence puisque qu’embaucher un mauvais médecins aura un mauvais impact puisqu’il ne sera pas très efficace pour diagnostiquer et traiter les patients, mais il a aussi un salaire plus bas qu’un bon médecin. Il faudra aussi prendre en compte les différents traits de caractères et attributs des employés et dont certains cachés ne se débloquent que sous certaines conditions. Dans le même temps, il faut ajuster le personnel en fonction du nombre de patient auquel cas, les patients ne seront pas pris en charge et seront mécontents. Cela fera baisser la réputation de l’hôpital. Il est aussi crucial de choisir le bon timing pour améliorez votre hôpital. Assez vite en début de partie, vous devrez avoir une salle d’IRM ou similaire, mais mieux-vaut il en prendre plusieurs ou une seule:, il faut vraiment se poser les bonnes question car la pose d’une nouvelle salle onéreuse peut avoir de lourde conséquence sur votre économie. Ajoutez à cela, que chaque service se gère de manière indépendante et si pendant leur construction vous ne satisfaisez pas toutes les exigences, ils ne seront pas fonctionnels. Sachez aussi que vous pouvez désactiver des services entier en un clic au besoin.

Project Hospital test screenshot

Pour la construction, c’est probablement l’aspect le plus riche du jeu puisqu’il offre une personnalisation poussée à l’extrême puisque l’on peut gérer la pose de chaque élément, même si c’est clairement trop rigide. Évidemment, cela commence par les murs, les sols, le mobilier, les portes, les ascenseurs, le matériel informatique. Honnêtement, cela mets beaucoup de temps, et pour faciliter les choses, le jeu propose des packs prédéfinis comme les salles de docteur, les toilettes, les salles d’attentes, les blocs opératoire… A vrai dire, c’est tellement poussé qu’il faut passer de long moments pour s’en sortir. Pour moi, c’est trop laborieux mais, pour ceux qui aiment la personnalisation à l’extrême, les possibilités sont excellentes.

La richesse de Project Hospital est aussi son principal défaut puisqu’il n’est pas aussi accessible que Two Point Hospital. Le second défaut de Project Hospital concerne sa finition qui laisse clairement à désirer. Je dois avouer que son interface austère et ces icônes trop petites. La traduction française du jeu n’est pas non plus totalement finalisée. Et la présence de bug d’IA ou de script qui ne se lance pas sont agaçants.

Project Hospital test screenshot

Pour autant, Project Hospital est un jeu qui dans son principe reste bien plus ambitieux que Two Point Hospital et je dois avouer que je m’y amuse beaucoup plus aussi (ce qui n’est pas bien difficile). Qui plus est, c’est un jeu où l’on ressort grandi puisqu’on y apprends pas mal de chose sur la façon dont les hôpitaux fonctionnent (c’est pas forcément le but, mais ça reste intéressant). Je pense que sa richesse est un frein pour le grand public, mais justement il y a aussi un public pour ce genre de jeu de gestion un peu “à l’ancienne” et qui proposent des expériences profondes et pas seulement de jolies façades creuses.