blue exorcist kyoto saga 01

Mon avis sur la seconde saison de Blue Exorcist

La seconde saison de Blue Exorcist est terminée depuis une petite semaine, je vous propose donc mon avis sur cette série qui n’apporte rien de bien nouveau. Cette seconde saison fait directement suite à la première, nous suivons toujours Rin Okumura et ses amies dans leurs luttes contre les démons et Satan. La série est disponible en simulcast chez Wakanim, ADN et Daisuki, elle compte 12 épisodes et se concentre sur l’arc de Kyoto (comme son nom l’indique).

Alors que Rin apprend lentement à contrôler ses pouvoirs sous l’oeil vigilant de Shura et Yukio, un problème majeur survient : l’oeil gauche du Fujô-Ô a été dérobé ! Le groupe se rend donc à Kyôto où se trouve l’oeil droit, car de nombreux indices laissent penser qu’il est également visé par le voleur.

Commençons par les bonnes choses, c’est donc l’opening de cette saison qui met déjà dans l’ambiance, c’est UVERworld avec le titre Itteki no Eikyou (le mémorable opening de la première saison CORE PRIDE, c’était déjà UVERworld) . Côté ending, c’est un titre plus calme, plus cool avec Kono Te de d’Akatsuki Rin. D’un côté comme de l’autre, l’opening et l’ending sont de franches réussites. Habituellement, je n’y porte pas grand intérêt, mais je dois avouer que je les ait vraiment appréciés.

Passons maintenant aux choses sérieuses, cette seconde saison de Blue Exorcist est réalisé chez A1-Pictures comme la première d’ailleurs. Histoire de situer A1-Pictures, c’est Grimgar (un de mes coups de cœurs de l’année dernière),  les films Persona 3, Sword Art Online, Black Butler, Aldnoah Zero et j’en passe. Alors techniquement, cette seconde saison tient ses promesses sans pour autant transcender ce qu’il se fait aujourd’hui.

Le plus gros problème de cette saison tiens avant tout du fait qu’il ne se passe pas grand-chose. L’intrigue s’inspire d’une légende autour d’un démon apparemment mineur qu’un certain personnage veut réveiller. Il apparaît que ce démon n’est pas si inoffensif que ça… La fin de saison est aussi assez décevante d’une part, car l’antagoniste se révèle être décevant. Il y a aussi le fait que chaque personnage agit un peu de son côté, il n’y a pas cette espèce de synergie entre les personnages que l’on trouvait dans la première saison. J’ai aussi l’impression qu’il n’y avait pas vraiment matière à faire une série de 12 épisodes avec cet arc, il y avait vraiment trop peu de matière.

Et pourtant, cette seconde saison de Blue Exorcist arrive à garder une certaine cohérence et évitant les monologues et en multipliant les plans sur divers personnages. En effet, cette saison ne se suit pas seulement par le regard de Rin. Chaque personnage à son rôle a jouer et c’est là l’une des réussites de la série qui introduit de nouveaux personnages, tout en approfondissant sur certains déjà connus.

On va dire que je n’ai pas été totalement séduit par cette seconde saison de Blue Exorcist qui se regarde, mais qui n’est clairement pas indispensable.