Focus sur Grimgar, Le monde des cendres et de fantaisie

Ces dernières années, nous avons eu droit à une ribambelle de mangas/animés (souvent adaptée de Light Novel d’ailleurs) qui reprenait lez codes de l’heroic fantasy où l’action se déroule dans un MMORPG, vous pensez de suite de Sword Art Online, Log Horizon, Overlord en passant par la série .hack//. sans oublier No Game No Life et DanMachi même si ces deux dernières sont dans un registre un peu différent.

A proprement parler Grimgar, Le monde des cendres et de fantaisie est un série qui s’éloigne de celles précédemment citées. La série baigne dans un univers d’héroic-fantasy mais l’ambiance est beaucoup plus calme et posée.

grimgar 4

Au début de la série, on découvre le groupe de personnages principaux qui se réveille dans un monde totalement inconnu, ils ne se souviennent pas de comment ils sont arrivés là. Il vont devoir survivre dans un monde magique et remplie d’orcs et d’autres créatures.  Mais attention, pas question de partir directement à l’aventure, comme au Monopoly, on commence à la case départ.

Notre groupe de jeunes héros devient apprenti et chacun va se spécialiser dans un rôle précis (mage, archer, voleur, paladin, guerrier). Tout le long de la série, on va suivre leur progression petit à petit. Ils devront gagner de l’argent ne serait-ce que pour se nourrir, et pour améliorer leur équipement.

Globalement cette première saison sonne clairement comme une sorte de prologue… Au départ simple aventurier, le groupe de héros va passer par tout un tas d’étape (la mort d’un des leurs, un nouveau compagnon au caractère difficile…)  jusqu’à former une réelle équipe avec des rôles attribués à chacun tout en comptant les uns sur les autres. Il n’y a pas réellement de quête épique avec un “boss” à la fin, il est question d’apprendre à se battre, et c’est ce que vont accomplir notre groupe de héros à la fin de la saison et c’est ce qui fait que je suis plutôt optimiste quant à une suite.

grimgar 1

Grimgar est une série ayant un rythme très lent, trop pour certains, mais je trouve que c’est parfois bien d’avoir un animé avec un rythme plus plat, calme, et cela convient plutôt bien à la série.

La série est d’autant plus intéressante qu’elle nous montre la difficulté de vivre dans un monde d’héroic fantasy en partant de tout en bas. Les J-RPG nous place quasiment tout le temps en tant qu’héros sauveur du monde et hop que je prends ma petite épée et que je deviens une machine à tuer. Pour le coup, Grimgar offre un autre point de vue et je le trouve très intéressant.

grimgar 5

Autre chose de très réussi dans Grimgar, c’est sa musique et ses arrières plans franchement magnifiques, cela ma d’ailleurs fait penser un peu à l’animé adapté du manga Coppelion mais dans un style différent. Il y a des passages vraiment à tomber par terre dans cette série. Pour ce qui est des combats et du reste de l’animé, il n’y a pas vraiment de quoi se retourner. Et quid du fan-service ? A ce niveau, il n’y a rien de bien dramatique, hormis quelques scènes “oléolé”, cette série ne devrait pas vous choquer (perso il m’en faut beaucoup pour me choquer hihihi).

Bref, Grimgar est une petite série qui vaut le coup d’œil et vous la retrouverez chez Wakanim.