player one cover

Player One renait de ses cendres et ça fait mal

Player One est de retour pour vous jouer un mauvais tour

Qui se se souvient encore de Player One, le magazine de jeu vidéo qui a connu 140 numéros entre 1990 et 2000 ? Je ne dirais pas que je m’en souviens puisque j’étais un habitué de Joypad. Il est loin ce temps des  premiers magazines dédiées aux jeux vidéos. Et même aujourd’hui, l’univers des magazines papiers vie difficilement. C’est dans ce contexte qui mélange nostalgie et amour du jeu vidéo que Jonathan Henry plus connu sous le pseudonyme Hei sur le web s’est lancé dans une aventure qui avait pour but de relancer Player One.

Cette aventure a commencé en 2015 avec une série de démarche administrative auprès de l’INPI pour accoucher d’un site internet qui est maintenant disponible depuis janvier 2018. Comme vous pouvez vous en doutez, c’est un site qui met en avant le jeu vidéo dans des articles et vidéos de fond. La technique et l’histoire du jeu vidéo sans des éléments traités de manière récurrente et souvent en replaçant le contexte, car “c’est en comprenant le passé que l’on peut comprendre le présent”. Vous pourrez donc retrouvez des critiques, des analyses, dossiers sur des jeux spécifiques. Player One met aussi en avant le monde de l’émulation avec CEMU en particuliers et même plus sur le chan Discord de la communauté.

Vous l’aurez compris Player One (via le site officiel) est un site web atypique que prend à contre-pied les sites d’actualités classiques et qui possède d’ailleurs sa propre identité graphique avec des illustrations de toute beauté très inspirées du design des Super Nana (The Powerpuff Girls) et de South Park. Bref, c’est du contenu 100% qualitatif concocté avec amour, donc vous n’avez pas de raison de vous en priver.

state of decay - illustration player one