pes 2019

PREVIEW PES 2019 : Mon avis sur la démo PS4

Découvrez mon avis sur la démo PS4 de PES 2019

Attendu pour le 28 aout prochain sur PC, PS4 et Xbox One, PES 2019 se laisse tester comme tous les ans avec une démo qui donne un avant gout de ce que proposera le jeu final à sa sortie. Cette année, Konami a décidé d’avancer la sortie du jeu d’un mois, histoire de voir comment les ventes s’en sortiront en ayant un peu plus de marge face à l’ogre Fifa qui a d’ailleurs récupéré les droits sur la Ligue des Champions. Depuis lors Konami récupère le plus de licence possible pour essayer de palier au principal défaut du jeu son contenu, mais ça je ne vous l’apprends pas.

Niveau contenu, on retrouve douze équipes dont deux sélections nationales et deux stades (Nou Camp et Veltins Arena):

  • AC Milan
  • Argentine
  • AS Monaco
  • Colo-Colo
  • CR Flamengo
  • FC Barcelone
  • FC Schalke 04
  • France
  • Inter
  • Liverpool
  • São Paulo FC
  • SE Palmeiras

Pour ce qui est de la place cette démo est plutôt légère puisqu’elle n’occupera que 4 Go d’espace. Et pour les configs PC, comme l’année dernière, un i7 3770 couplé à une GTX 760 feront tourner le jeu en 1080p à 60 fps donc autant dire que vous ne devriez pas rencontrer de soucis pour y jouer normalement.

Bon, c’est peut-être le moment de donner mon avis, car c’est ce que vous attendez. La première chose qui saute aux yeux en lançant un match, c’est le rendu graphique du jeu qui a pris en finesse, cela se ressent dans les animations des joueurs même si, c’est très inégale sur cette démo. C’est probablement dû au fait que certains assets de PES 2018 ont été laissés tel quel sur cette démo et ça se voit. PES 2019 semble encore plus foncé vers le photo réalisme, c’est un côté que j’ai toujours apprécié dans cette série, si bien que je préfère le rendues des PES face à Fifa.

Pour ce qui est du gameplay, Konami semble s’être sortie les doigts des fesses en ayant apporté des modifications sur des points que les joueurs remontes depuis quelques épisodes maintenant: les gardiens et les phases d’attaques. En effet, l’IA des gardiens a été révisé et offres un comportement bien plus crédible qu’auparavant, je me réserve encore sur ce point-là, car n’ayant joué qu’une petite dizaine de match, c’est encore un peu tôt pour me faire un avis sur les gardiens. Pour ce qui est des phases d’attaques, les précédents PES avaient du mal à proposer plusieurs choix viables sur les phases d’attaques: sur un épisode, les passes en profondeurs finissaient fréquemment par un but et l’année dernière, c’était les centres. J’ai bien l’impression que cette année, il y a une sorte d’équilibrage qui a été fait. Il est par contre toujours aussi compliqué de défendre, même si les collisions musclées ne sont plus systématiquement sifflées.

Pour le coup, je me réserve vraiment de poser mes mains sur la version finale du jeu, car en l’état cette démo. J’ai apprécié le gameplay, mais il y a quand même un petit temps d’adaptation. Notez que le jeu arrive encore plus tôt cette année, le mercato en sera pas terminé. Il va donc falloir attendre les patchs pour avoir les effectifs à jour, mais à défaut, ce sera la communauté qui s’en chargera comme toujours.

[amazon_link asins=’B07D85FMP2,B07D8C19P6′ template=’ProductCarousel’ store=’grettogeek-21′ marketplace=’FR’ link_id=’aa297a49-9af5-11e8-a5e2-71144339bb9a’]