sword art online fatal bullet pc test cover

Sword Art Online Fatal Bullet : Mon avis sur ce TPS kawai qui fait plouf

Découvrez mon avis sur la version PC de Sword Art Online Fatal Bullet

Surfant sur la réalité virtuelle et le jeu vidéo, Sword Art Online est de ces séries animées qui ne laissent pas indifférent aussi bien dans le bon que dans le mauvais et si son succès ne fait plus débat, les jeux adaptés de la série n’ont pas toujours été très bons. Quand est-il donc de Sword Art Online Fatal Bullet sortie en février dernier ?

Sword Art Online Fatal Bullet est donc développé chez DIMPS (Dragon Ball Xenoverse 1 et 2…) et édité par Bandai Namco. C’est la première fois que DIMPS développe un jeu dans l’univers de Sword Art Online. Ce jeu reprend l’arc Phantom Bullet du manga avec une histoire originale où l’action fait la part belle aux armes à feu dans un TPS d’action avec une grosse surcouche de RPG et de dialogue.

sword art online fatal bullet

Le début du jeu nous propose de créer notre propre avatar que l’on contrôlera durant notre aventure à côté des Kirito, Asuna et cie. L’éditeur de personnage est assez complet en nous laissant pas mal de choix pour créer son avatar. Et nous voila prêt à découvrir Gun Gale Online avec la première arrivée en jeu qui sera synonyme de tutoriel qui introduit les bases du gameplay et les prémices du scénario avec la découverte de l’Arfa-Sys, une I.A avancée qui sert de compagnon sur les champs de batailles et qui aura aussi droit à un petit passage par l’éditeur de personnage.

Dans l’esprit, Sword Art Online Fatal Bullet me fait penser à Phantasy Star Online 2 avec ce côté hub (ville avec les différents PNJ) et les zones de jeu où se concentrent l’action dans des instances, la seule différence majeure est que l’aventure de SAO Fatal Bullet se fait en solo. Il y a bien du multijoueurs, mais les modes de jeu présents sont bien distincts de l’aventure principale et ne présentent que peu d’intérêts. Cependant, les premières heures de jeu sont remplies de dialogues tous plus longs les que les autres et sans être très intéressant. Les informations données sont aussi souvent incomplètes la faute à un tutoriel plutôt avare en détail.

sword art online fatal bullet

En ce qui concerne le gameplay, on est dans un TPS qui propose un arsenal d’arme assez conséquent que l’on va pouvoir améliorer. L’action se déroule à la 3ème personne en étant accompagné de son Arfa-sys et de compagnon que l’on peut choisir. L’idée aurait pu être bonne si l’IA avait été soignée et ce n’est malheureusement pas le cas. L’IA se révélant être vraiment mauvaise et n’infligeant quasiment aucun dégât aux ennemis. Le bestiaire est quand à lui assez limité et se recycle au fur et à mesure que l’on avance dans le jeu. Les boss jouissent d’un peu peu plus de soin. Cependant, ils font plus office de sac à PV qu’autre chose. Ajoutez à cela des zones de jeu qui sont soient de grandes zones ouvertes ou des successions de couloirs, cela n’est absolument pas sexy. Là où Sword Art Online Fatal Bullet fait le plus défaut, c’est dans la progression du joueur. En effet, le jeu est une succession de niveau avec des boss intermédiaires et de fin de niveau. Cependant, les écarts de puissance sont parfois disproportionnés et nécessitent du grind. On est loin de l’équilibrage des Dragon Quest qui mise plus sur la profondeur du gameplay et la maîtrise des joueurs que sur le grind. Sachez aussi que la mort n’est pas pénalisante en jeu puisque vous gardez les acquis. Par exemple, si vous butez sur un boss à chaque essai vous gardez l’expérience emmagasinée, le loot… jusqu’à passer l’obstacle, ce n’est absolument pas gratifiant. Je n’ai jamais eu l’impression de passer un boss, car j’en avais la capacité, mais plus car, j’avais le bon équipement et les points de stats suffisants.

sword art online fatal bullet

La progression du joueur passe aussi par le gain de niveau qui permet de débloquer des points à attribuer aux différentes caractéristiques. Chose intéressante, il est possible de créer plusieurs profils de personnages, comme pour éviter les erreurs lors la personnalisation de vos personnages. Cette progression est aussi valable pour l’arfa-sys, les compagnons progressent aussi, mais cela est directement géré par l’IA. Les possibilités de personnalisation sont assez intéressantes puisqu’en plus des caractéristiques du personnage, il va falloir tenir compte de l’apport de votre équipement et de vos armes qui contiennent des passifs plus ou moins intéressants selon votre orientation. Ajoutez à cela, un système de rareté représenté par des couleurs et on obtient un système assez riche et intéressant.

Techniquement, il ne faut pas s’attendre à prendre une claque. La modélisation des personnages est correcte, la modélisation du reste du jeu est 5/6 crans en dessous, la direction artistique n’est pas non plus génial. Pour autant, je n’ai pas eu à me plaindre de soucis particulier hormis l’IA des alliés qui est infectes et la caméra du jeu dans les zones étroites. Pour une fois, nous avons droits à une version PC plus que correcte techniquement parlant chez Bandai Namco.

sword art online fatal bullet

Si l’idée d’u TPS dans l’univers de Sword Art Online par l’intermédiaire de Gun Gale Online me faisait saliver, j’ai vite été rappelé à la réalité avec un jeu extrêmement paresseux alors que la partie action remplie plutôt bien son rôle. En effet, les ennemis sont agressifs et il y a du challenge. Cependant, les défauts de construction du jeu mélangés à l’absence de coopération dans la compagne (pour contrebalancer l’IA merdique) aboutissent à un jeu à l’expérience redondante et ennuyante. Pour le coup, c’est un jeu que je ne recommande qu’aux fans hardcore qui aiment les TPS à la sauce japonaise (autant dire pas grand monde).

[amazon_link asins=’B077SMR8XH’ template=’ProductCarousel’ store=’grettogeek-21′ marketplace=’FR’ link_id=’3e1cfc86-3684-11e8-8b7c-11db7637f43c’]