TEST Aluna Sentinel of the Shards : C’est pas au niveau

Date de sortie
26 mai 2021
Développeur
N-Fusion et DigiArt
Support
PC et Switch
Test effectué grâce à une clé Steam fournie par le développeur

Découvrez mon avis sur la version PC d’Aluna Sentinel of the Shards.

Aluna Sentinel of the Shards est un titre dont la sortie est passée un peu inaperçu. Il est quand même apparu sur mon radar à l’occasion d’un trailer qui montrait un action RPG en vue isométrique. Et si j’ai cru à un moment qu’il s’agissait d’un hack’n’slash, il n’en est pas un. Le titre est l’adaptation d’une BD The World of Aluna qui raconte les aventures de l’héroïne colombienne Aluna au XVIème siècle.

Le jeu nous propose donc d’évoluer sous les traits d’Aluna dans un RPG qui mise beaucoup sur l’action en vue isométrique. Et dans ce sens, le titre permet de combattre au corps-à-corps et à distance via des armes à feu et même de la magie. On pourra progresser via un système d’expérience qui permet de débloquer des compétences actives et passives. La gestion de l’équipement fait aussi dans le classique et est soumise à un système de rareté qui octroie plus ou moins d’attributs passifs. Pour le coup, la création de build est assez simple puisqu’il suffit surtout de se spécialiser dans un type d’armes ou de magie. On peut aussi réinitialiser à volonté l’arbre de compétences et ça, c’est plutôt sympa.

Si sur le papier le jeu semble intéressant, les choses se gâtent largement lorsqu’on arrive sur les combats. Je pense que les images du titre parlent d’elles même, le jeu n’est pas très joli et pire que ça, les mouvements sont mal animés et même les effets des attaques magiques sont ratées. En ce qui me concerne, mon ressenti sur les combats est très mauvais. Je n’ai eu aucunes bonnes sensations dans les combats d’Aluna. Ajoutez à cela le peu de soin accordé aux IA ennemis qui ont des comportements trop linéaires (c’est d’ailleurs la même chose pour les IA alliés qui viennent aider l’héroïne ponctuellement). Malheureusement, le titre se base avant tout sur les combats dans un titre linéaire même si on évolue dans des zones plutôt larges et dans ce sens, il ne propose pas grand chose d’autre.

Aluna Sentinel of the Shards

C’est d’autant plus dommage que l’univers d’Aluna est propice à de belles histoires. Et encore une fois, dans tout ce qui est direction artistique et rendu visuel, Aluna souffre d’un côté générique très prononcé comme si N-Fusion et DigiArt avaient utilisé les assets de base présent dans Unity. Le travail sur la partie sonore est bien meilleur, même si le doublage des personnages secondaires manque de qualité.

Pour terminer…

Au final, je peux dire qu’Aluna Sentinel of the Shards ne m’a pas laissé une grande impression. Pour autant, on n’est pas dans un jeu qui est mauvais. Il coche toutes les cases du petit RPG sans grande ambition. Il est évident que les moyens ne sont pas énormes et puis il s’agit d’un titre vendu moins de 20€. Il est clair qu’il ne s’agit pas d’un grand jeu, mais on reste loin d’une purge cosmique.

TEST Aluna Sentinel of the Shards : C’est pas au niveau
Positifs
Un univers intéressant
Un contenu conséquent
Négatifs
Un petit jeu sans grande ambition plombé par des moyens limités
Direction artistique générique au possible
Un jeu globalement laid
Des animations plus que rigides
De très nombreux crashs
4
%d blogueurs aiment cette page :