TEST Godfall : C’est pas si mal en fait

Date de sortie
12 novembre 2020
Développeur
Counterplay
Editeur
Gearbox Publishing
Support
PS5 / PC

Découvrez mon avis sur la version PC de Godfall

Alors qu’en ce début d’année 2021, les sorties AAA se font montre timides, j’ai jeté mon dévolu sur le fameux Godfall, le titre de lancement next-gen qui m’attirait le plus toutes consoles confondues. J’ai donc attendu un petit moment avant de le faire ayant vu les retours sur PC assez tiède lors de sa sortie. C’est donc après la pluie de critiques que ce titre s’est mangé que je vous propose mon avis sur la version PC du jeu.

Parlons tout de suite de ce qui fâche, Godfall n’est vraiment pas un jeu dont l’histoire est intéressante. Qu’il s’agisse des personnages, de l’intrigue, des dialogues, c’est vraiment très mauvais. Mais surtout que dire du peu de soin accordé à la mise en scène, ça rend le jeu super vieillot dans un sens alors que visuellement on est dans quelque chose qui frotte la rétine.

Oui, Godfall est un jeu next-gen et visuellement ça se voit. Le jeu est très joli, Je trouve aussi la direction artistique plus tôt intéressante. Qu’il s’agisse des environnements ou du rendu général du jeu, je trouve que le résultat est très réussi.

Et que dire de tout le level-design du jeu qui est basé sur une succession d’arènes reliées par des couloirs disposées en semi monde ouvert.

Le système de combat de Godfall est plutôt très bon

Le système de combat est clairement le gros point fort du jeu. On est dans un beat’em’all qui va plus s’inspirer du dernier God of War que de Devil May Cry ou Ninja Gaiden. Le jeu revendique aussi un côté slasher-looter qui fonctionne très bien. Pour le coup, chaque arme se joue différemment même si elles possèdent toutes un coup fort et un coup faible. En effet, la double dague inflige de faibles dégâts par coup, mais dispose d’une grande vitesse d’utilisation quand pour le marteau, c’est le contraire. Godfall parvient tout de même à faire ressentir au joueur un certain niveau de puissance, c’est vraiment satisfaisant à ce niveau.

Le bestiaire de Godfall est aussi plutôt intéressant. Il est plutôt varié est diffèrent selon les différentes zones du jeu. Je retrouve ce petit côté old-school des beat’em’all de l’ère PS2/Xbox avec le comportement des ennemis et leur nombre permet des combats chorégraphiés. Ca rend les combats hyper dynamiques puisqu’il va falloir esquiver les attaques incontrables, il va falloir contrôler les ennemis qui attaquent à distance, il faut aussi faire attention aux attaques des ennemis élites qui l’ont ne pas pas toutes contrer. Godfall propose aussi des combats de boss que j’ai plutôt apprécié. Là aussi, c’est du classique, mais c’est plutôt efficace.

godfall bulwark screenshot

La progression du joueur en demi-teinte

Pour ce qui est de la progression, cela passe par un système de niveau qui permet de gagner des points à investir dans un arbre de talent. Un bon point,  la respécialisation se fait à volonté et de manière gratuite. Ça permet de changer de build très facilement. On va aussi pouvoir équiper différentes pièces d’équipements portants diverses stats passives qui iront plus ou moins bien avec votre build. Ces pièces d’équipements comme les armes sont soumises à un système de rareté mis en avant par le loot.

Autre chose, on va pouvoir aussi changer d’armure. Ce sont les Valorplate et pour les débloquer il va falloir obtenir les différents composants nécessaires à leur fabrication. Douze valorplates sont disponibles en jeu. Globalement, le gameplay n’est pas vraiment influencé par le choix de la valorplate. Elles ont quand même toutes des affinités différentes: Bulwark va avoir plus de chance d’infliger un saignement aux ennemis. Cela est clairement utilisé si vous optez sur un build qui met le saignement en avant. La colère d’archon (la technique ultime des valorplates) est aussi différente selon les valorplates. Il y a d’autres petites nuances mais globalement, le choix d’une telle ou telle valoplate n’a pas de grande incidence sur le gameplay.

Personnellement, je trouve cela plutôt décevant. Il faut savoir que même avec des builds spécifiques, l’augmentation de certaines caractéristiques comme la chance de coup critique et d’autres ne pourra pas l’être de manière substantielle. J’ai comme l’impression que l’idée des développeurs était de donner aux joueurs l’illusion de choix concernant la progression en jeu.

godfall bulwark screenshot

Le farm, le farm et le farm

Vous aimez le farm ? vous aimerez Godfall. Je sens bien que Counterplay a voulu offrir une boucle de gameplay très simple aux joueurs. Pour le coup, il est facile de voir où veut aller Godfall. Il faut savoir qu’à chaque fin de niveau avant de rentrer au hub de préparation, vous avez la possibilité de continuer l’exploration et débloquant des objectifs divers mais pas forcément variés puisqu’il sera question de combats dans tous les cas. Finalement, je n’ai pas été gêné par ce peu de variété dans ce côté “jeu de farm” très centré sur le combat et le loot, car c’est totalement assumé et que ce n’est pas si mal exécuté. Les modes de jeu end-game vont d’ailleurs totalement dans ce sens.

Au final, si je prends en compte la communication avant la sortie du jeu, j’ai bien l’impression qu’il y a eu tentative de faire passer le jeu pour plus  qu’il ne l’est comme pour justifier un prix de lancement plein tarif. Ajoutez à cela, des éléments de jeu coop absent comme le matchmaking et on obtient au final un jeu qui n’est pas si grand public que cela. J’aurais même tendance à penser que la sortie du jeu a été accélérée pour se caler sur la sortie des de la PS5. Le fait qu’une extension ait été annoncée avant même la sortie du jeu “donne de l’eau à mon moulin”.

godfall bulwark screenshot

Bref, Godfall est un titre sur lequel il faut se renseigner un minimum avant d’y mettre les pieds. C’est un beat’em’all avec une grosse emphase sur le loot dans un univers à l’histoire sous exploitée. Le système de combat est la grosse réussite du jeu tout comme sa direction artistique et pour tout le reste, ça oscille entre le très mauvais et le moyen. En ce qui me concerne, j’ai passé un bon moment sur le jeu sans plus. J’estime que le jeu est correct, je vais attendre de voir ce que va apporter l’extension du jeu. Et aussi avant de terminer, les soucis techniques entrevus lors de la sortie du titre sur PC ont soit été fixés ou alors je ne les ai pas vu, car le jeu tournait au poil de cul sur mon PC.

Godfall est un jeu que je peux vous conseiller même s’il est préférable de quand même se renseigner un minimum dessus sur ce qu’il propose avant de s’y mettre.

TEST Godfall : C’est pas si mal en fait
Positifs
Le système de combats
Les armes et leur gameplay
Les combats de boss
Un jeu très jolie et très fluide
Un jeu de farm qui s'assume
Négatifs
L'histoire, la mise en scène et le dialogue ne font même pas le minimum syndical
Un level-design daté
La "progression" du joueur pas assez libre
Où est le matchmaking ?.
7
%d blogueurs aiment cette page :