Marvel's Spider-Man screenshot test

TEST Marvel’s Spider-man : L’araignée touche le jackpot

Découvrez mon avis sur la version PS4 de Marvel’s Spider-man

Lors de l’annonce de Spider-man en exclusivité sur PS4, j’étais plutôt surpris et en même temps assez séduit rien que par le fait de retrouver Spider-man dans un jeu qui lui est dédié, mais aussi, car c’est Insomniac Games au développement. Puis peu à peu la hype s’est atténuée au point de ne l’attendre que de manière assez timide. Il faut dire qu’avec la fournée de jeu que l’on va se manger jusqu’à la fin de l’année, il y’a de quoi être blasé cinq minutes. Le point positif, c’est que j’ai lancé le jeu dans un état d’esprit assez neutre, c’est-à-dire sans grosse attente et sans appréhension négative. Au final, j’ai bien aimé ce Marvel’s Spider-man et je vais vous expliquer pourquoi.

Marvel's Spider-Man screenshot test

Pour beaucoup et moi-même, l’univers de Spider-man se résume aux différents films sortis et aux différentes séries-animés. De ce point de vue, le scénario de ce Marvel’s Spider-man apporte un vent de fraicheur au personnage puisque celui-ci nous offre un scénario original en mélangeant un casting de personnage culte et d’autres beaucoup moins. C’est surtout l’idée d’un Peter Parker adulte qui a déjà eu ses pouvoirs et qui connait déjà le poids d’une telle responsabilité. Mary-Jane Watson est aussi un personnage important de ce scénario et on peut même l’incarner dans des phases d’infiltration et c’est la même chose pour Miles Morales (le Spider-man noir) même si sa présence ne se justifie pas vraiment dans le scénario (je pense qu’on va le revoir dans les suites quand même).

Marvel's Spider-Man screenshot test

Le scénario commence par l’arrestation de Wilson Fisk qui servait de garde-fou, car quand “le chat n’est pas là, les souris dansent”. En effet, avec Fisk hors circuit, les différents groupes criminels de New-York veulent prendre la couronne. Et un groupe semble plutôt bien s’y prendre, les démons que l’on reconnait grâce à leur masque… Pendant ce temps Peter Parker travaille pour le Dr Octavius dont les travaux son financés par la mairie et Norman Osborn tandis que la Tante de Peter, May aide à la gestion d’un centre pour sans-abris. Mary-Jane quant à elle, est journaliste pour la Daily Bugle. Si l’histoire est intéressante, elle est aussi très inégale car elle se concentre beaucoup sur le principal antagoniste sans pour autant le mettre trop en avant (Mr Négatif) et on comprend pourquoi dans le dernier quart de l’histoire qui prend une tournure inattendue, mais cela n’empêche que le personnage de Mr Négatif prend beaucoup de place pour pas grand-chose et qui plus est, ce dernier quart du jeu est assez vite expédié si bien que lorsque le générique de fin se pointe (il y a une scène post-générique)), j’ai eu l’impression qu’il manquait un bout d’histoire.

Marvel's Spider-Man screenshot test

Au-delà de l’histoire principale, il y a des quêtes secondaires scénarisés et notamment celles-centrées sur Tombstone qui bosse pour Mr Négatif et qui sont assez intéressantes sans pour autant être transcendantes. Le charme du jeu tient aussi dans la multitude d’activité présente dans ce monde ouvert très verticale et dont les déplacements forment la plus grande réussite de ce jeu. En effet, le jeu regorge d’activités qui serviront toute à la progression de votre héros, car ces activités vous permettront de récupérer des jetons et ces jetons servent à débloquer de nouveaux costumes pour Spider-man ainsi que de nouveaux gadgets. Ces activités sont variées, certaines vous demanderont d’effectuer des sortes de défis, pour d’autres c’est de la simple collecte d’objet, il y en a qui sont centrés sur les combats… Chaque activité sera aussi l’occasion de gagner de l’expérience, cette expérience permet de gagner des niveaux qui permettent à Spider-man de débloquer des compétences dispatchées dans trois arbres de talents.

Marvel's Spider-Man screenshot test

Pour revenir sur les déplacements de ce jeu, ils sont excellentissime: les sensations de vitesse, l’extrême agilité du personnage, les animations du personnage. Il n’y a simplement rien à jeter sur ce point-là. Pour le système de combat, on retrouve le système de combat des Batman Arkham, mais adapté à la mobilité et aux capacités de Spider-man. Sauter par-dessus les ennemis, esquiver aux bons moments, les effets de ralentis après une esquive ou une attaque parfaite, l’utilisation des gadgets ou des capacités des costumes… La panel d’action possible est vraiment vaste, le soucis étant qu’il faut débloquer toutes ces capacités absentes au début du jeu et c’est un problème, car cela contribue au début de ce Marvel’s Spider-man qui est un peu lent, mais je préfère un début lent pour une fin en apothéose et c’est presque le cas pour ce jeu. La diversité des ennemis joue aussi un rôle important. En effet, plusieurs factions ennemis vous attendent en jeu et ils apporteront tout un tas d’ennemis différents tout en vous donnant un peu de fil à retordre surtout dans les modes de difficultés élevées, mais on n’est pas non plus dans l’exigence d’un Dark Souls. En effet, ceux (comme moi) qui veulent du challenge, sans trop transpirer trouverons aussi leur bonheur.

Marvel's Spider-Man screenshot test

Les combats de boss sont pas contres beaucoup trop simple dans le sens où ils proposent différentes phases d’affrontements qui se ressemblent toutes et qui n’offrent quasiment aucune nuance comme si ça avait été la dernière chose à avoir été ajoutée dans le jeu juste avant sa sortie. Ca dénote vraiment et surtout pour un jeu plutôt soignée dans les autres compartiments du son gameplay.

Techniquement, je suis assez mitigées sur le jeu. Il faut saluer tout le travail sur la mise en scène du jeu qui est dans le ton des films Marvel ou de gros jeux de super héros. Le jeu tourne aussi quasiment parfaitement sur une PS4 fat et affiche des graphismes soignés et jolies avec une mention bien sur la modélisation des visages. Il faut par contre avouer que le jeu manque un peu de finition sur les scripts qui ne se lancent pas toujours et c’est un peu gênant (je suis resté bloqué sur un boss pendant une heure, car il y a un putain de script qui en se lançait pas) et j’ai aussi subi deux freezes avec blue screen sur ma PS4.

Marvel's Spider-Man screenshot test

Pour le coup, ce Marvel’s Spider-man a été une super expérience, je ne m’attendais pas à un jeu aussi soigné et visuellement aussi jolie. Le scénario offre ses quelques moments sympa en étant soutenu par des personnages intéressants. Je n’oublie pas la VF qui est plutôt bonne. Le système de combat est vraiment sympa et la montée en puissance de Spider-man est aussi très bonne. On est dans un jeu qui n’a pas de défaut majeur à mon sens, mais qui souffre d’un léger manque de finition, mais rien de vraiment dramatique. C’est donc un jeu que je vous recommande à 100% et sur ceci, je vais patienter en attendant les futurs DLCs.

[amazon_link asins=’B01H1M8PYC’ template=’ProductCarousel’ store=’grettogeek-21′ marketplace=’FR’ link_id=’dbd77126-b5ce-11e8-b827-23d96d766ff5′]