Razer BlackWidow Chroma V2

TEST Razer BlackWidow Chroma V2: C’est Noël en avance

Découvrez mon avis sur le clavier mécanique Razer BlackWidow Chroma V2

A la recherche d’un nouveau clavier en remplacement de mon Corsair K30 qui était largement en fin de vie, je me suis lancé à l’assaut du Corsair K70 Rapidfire, mais j’ai fait marche arrière quand j’ai vu son prix. Je me suis rabattu sur le Razer BlackWidow Chroma V2 qui est normalement dans la même gamme de prix, mais que j’ai pu trouver en promotion sur Amazon.

[amazon_link asins=’B01N16DN7V,B01N39BWCJ,B071ZHY1W4′ template=’ProductCarousel’ store=’grettogeek-21′ marketplace=’FR’ link_id=’10f9300b-e9a2-11e8-a991-6d173cb78b63′]

Dans la famille du BlackWidow; c’est parfois un peu dur de s’y retrouver tant il y a des modèles différents (avec ou sans pad numérique, format normal ou compact, rétroéclairage vers ou RGB, présenc e des touches macro ou non)),  même s’il ont tous le point commun d’être des claviers mécaniques.

En ce qui concerne le Razer BlackWidow Chroma V2 qui est un clavier complet avec des touches macro et son repose-poignet, on le trouve disponible sous 3 déclinaisons de switch Razer (Green, Orange et Yellow). Razer propose donc ses propres switchs qui offrent des expériences relativement différentes dans le confort d’utilisation et même le bruit que peuvent générer les claviers mécaniques. Je suis partie sur des switchs jaunes et je n’en suis pas déçu. En effet, le bruit généré par ce clavier est relativement faible pour un clavier mécanique. Le fait qu’il n’y ai pas de clic lors de la pression des touches peut dérouter au début, mais on s’y fait assez vite. Pour le coup, si vous écrivez beaucoup (comme moi), il vaut mieux partir sur les switchs orange ou green, la moindre frappe au clavier se fera mieux sentir grâce au retour de frappe qui n’est pas présent sur les switchs jaunes, mais hormis cela, je n’ai aucun soucis particulier.

Je n’oublie pas la partie RGB géré par le logiciel Razer Synapse. Le rétro-éclairage est plus utile qu’il n’y paraît, mais cela reste toujours un sympa de pouvoir personnaliser cela selon des paramètres défini ou à notre propre convenance. On peut aussi enregistrer les macro à la volée, mais ce n’est pas quelque chose dont je suis fan ou qui soit pratique à mettre en place.

Razer BlackWidow Chroma V2

Si ce clavier est plutôt imposant (1,78 kg), il reste d’une sobriété extrême et ne propose aucune fioritures si ce n’est les 5 touches macro réglables sur Razer Synapse. Le repose poignée aimanté en mousse est aussi une super idée. Ce clavier a aussi un côté pratique puisqu’il dispose d’un port USB 2 et d’une prise jack pour y brancher un casque audio.

Pour ce qui est de mon ressenti sur ce clavier, je suis absolument satisfait. J’ai eu un peu de mal à m’habituer à la réactivité des switch puisque le simple fait d’effleurer une touche provoque une frappe, ce qui peut être gênant lorsque l’on écrit beaucoup (ce qui est mon cas), mais il suffit de s’habituer. Je dois aussi avouer que ce clavier ne fait que relativement peu de bruit pour un clavier mécanique, ça en est presque choquant.