Tropico 6

TEST Tropico 6 : Le retour d’El Presidente est prometteur

Découvrez mon avis sur la version PC de Tropico 6

Tropico 6 est de retour depuis maintenant quelques semaines et j’ai largement eu le temps de jouer pour vous donner mes impressions sur ce jeu qui est imparfait, mais qui a aussi de grosses qualités. Tout d’abord Haemimont Game n’est plus sur le développement du jeu et c’est probablement l’une des raisons qui fait que ce sixième épisode arrive 6 ans après le 5ème épisode. C’est donc Limbic Entertainment qui a repris le développement  de la série et à mon sens,  le résultat vaut largement le coup.

Tropico 6

Depuis Tropico 3, la série avait très peu évolué sur les épisodes 4 et 5. Cela est toujours le cas pour cet épisode, mais cela s’explique aussi par le changement de studio derrière la licence. Comme mentionné plus haut, la série est de retour après 6 ans et Limbic a rendu une bonne copie. En effet, parfois pour “faire des des économies” (ou même de désaccord financiers et autres), certains éditeurs confie leur licence à d’autres studios et ce n’est pas toujours un bon signe, on a pu voir ce qu’a donné Sacred 3 qui était bien ambitieux et surtout moins bon (pour être polie) que ses prédécesseurs. Pour le coup, Tropico 6 est un vrai jeu à part entière même s’il manque de nouveauté et qu’il reprend beaucoup du 5ème épisode, l’expérience de jeu est bonne.

Dans Tropico 6 et comme dans tous les épisodes, on nous permet de prendre le contrôle d’El Presidente, un dictateur gérant son petit pays dans les tropiques. la campagne du jeu fait évoluer le joueur de l’ère coloniale à l’ère moderne en passant par les guerres mondiales et la guerre froide. Le but de Tropico  étant de prospérer en satisfaisant les besoins de la population. Pour cela, l’essentiel de l’économie repose sur l’exportation de ressource. Le fait d’évoluer à travers les différentes ères est très intéressant puisque cela débloque de nouveau bâtiment, mais cela influe aussi sur les demandes de la population qui évoluent donc avec le temps.

Tropico 6

Il faudra aussi satisfaire (ou pas) les différentes factions du jeu dans un jeu de chaise musicale politique pour garder votre statut de dictateur le plus longtemps possible. En effet, régulièrement, ces factions vous demanderont de valider des objectifs que vous pourrez accepter ou refuser. Cela jouera sur les relations avec ces factions. Cependant, vous attirer les bonnes faveurs d’une faction vous sera bénéfique, mais le contraire est aussi valable.

L’aspect politique ne s’arrête pas là puisque vous avez accès un un système de recherche (qui ressemble à ce que propose Civilization) où en investissant des points de recherches, vous débloquez des décrets et autres lois. Sachez aussi que pouvez “truquer” les élections ou encore influencer la population à coup de discours épiques.

Au niveau de son contenu, Tropico 6 fait dans le classique. On retrouve la campagne composée de 15 missions, un mode bac à sable où l’on peut personnaliser sa partie. Pour le coup, comme cité plus haut, Tropico 6 assure la continuité et cela se ressent aussi dans le gameplay.

Tropico 6

La première nouveauté concerne les zones de jeu de Tropico 6 qui ne sont maintenant constituée de plusieurs îles que l’on va pouvoir relier par des ponts. Là où c’est intéressant, c’est pour la répartition des ressources qui sont dispatché un peu partout, il va donc falloir  bien réfléchir à la disposition de vos bâtiments pour optimiser un maximum. Pour le coup, Tropico 6 apporte aussi quelques éléments de transport en commun comme des lignes de bus… Cependant, la gestion des transports manque cruellement d’intérêt et il n’y a aucun outil de gestion du trafic. Cela se ressent aussi sur l’acheminement des ressources où parfois certains bâtiment se retrouve sans matière pour fonctionner sans qu’aucun indicateur ne prévienne le joueur.

Le “compte en Suisse” est toujours présent. C’est grâce aux missions que donnera “le Négociant” que l’on peut remplir ce compte en banque dont l’argent servira ponctuellement pour soudoyer une faction adverse, débloquer un bâtiment précis. Bref, le “compte en Suisse” est un sorte de joker qui pourra vous sauver dans pas mal de situation compliquée.

Si Tropico 6 fait dans le classique, son ergonomie laisse clairement à désirer, mais c’est surtout le manque d’information qui se fait ressentir notamment sur la micro-gestion des transports comme je l’ai mentionné plus haut, mais c’est un problème généralisé à tous les éléments du jeu.

Pour le coup, je suis très heureux de voir Tropico revenir avec ce sixième épisode. Il faut bien dire que même si c’est un nouveau studio aux commandes, la formule manque encore de pas mal de chose. Ce ne sont pas les quelques nouveautés qui changeront cela puisque leurs apports est bien trop superficiel. Les outils de gestion ne sont pas assez profonds et ne sont surtout pas aux niveaux de ce qu’on est en droit d’attendre d’un jeu de gestion en 2019. Néanmoins, j’ai passé de bons moments sur Tropico 6. Je pointe les défauts du jeu, mais l’humour qui fait le sel de la série est toujours présent. Tropico 6 bien qu’un peu bancal sur certains aspects reste un bon jeu que je peux vous conseiller.