warhammer chaosbane

TEST Warhammer Chaosbane : L’élève est encore loin du maitre

Découvrez mon avis sur la version PS4 de Warhammer Chaosbane

Lors de l’annonce de Warhammer Chaosbane, j’apprenais la nouvelle avec impatience et aussi pas mal d’inquiétude pour plusieurs raisons légitime. D’une part les jeux sous licence Warhammer sont majoritairement moisis et notamment le dernier Hack’n’slash, Warhamer 40k Inquisitor Martyr et  c’est Eko Software derrière le développement du jeu qui est connu pour How to Survive, une série sympathique mais un peu juste niveau gameplay. Bref, autant vous dire que je n’y croyais pas trop et même les différents trailers de gameplay qui ont été postés ne m’ont pas impressionnés. J’ai reçu une version PS4 un peu avant le début de l’accès anticipée pour avoir le temps de jouer suffisamment pour poster mon test, c’est partie.

La première chose qui saute au yeux et cela en refroidira probablement quelques uns d’entre vous: Warhammer Chaosbane s’inspire clairement de Diablo 3 pour sons accessibilité, sa progression. Et plus généralement, il en reprend certains bon côté, et aussi des mauvais. On commence le jeu en choisissant sa classe parmi 4 archétypes prédéfinies dont on choisit pas vraiment le style de combat. Bref, tous les contraires d’un Path of Exile, mais comme vous l’avez déjà compris, Warhammer Chasobane s’inspire allègrement Diablo 3 et ça se ressent notamment dans la “patate” que dégage les affrontement s dans ce jeu et cela ne fait que s’améliorer durant toute la monté en niveau de votre personnage (la limite étant fixé au niveau 50). On choisit aussi le niveau de difficulté qui influe sur lla vie et la puissance des monstres mais aussi sur la qualité du loot que vous trouverez. Une fois que les paramètres de partie sont remplies, on se lancera lors dans le jeu qui démarre avec une cinématique pour enchaîner sur une succession de mission entrecoupé de dialogues durant les 3 actes du jeu et cela laisse déjà entrevoir l’un des points noirs du jeu: la durée de la campagne qui se pli en 7/8h et en n’étant pas très intéressante de surcroît.

Sachez tout de même que certains dialogues sont tout de même bien sentie et que le doublage et soignée. Je dirais même que ce soin se retrouve aussi dan,s les zones de jeu qui sont vraiment jolie (exception faite des égouts du 1er acte, mais cela se comprend, car ce sont des égouts et je n’ai jamais entendu personne louer les beauté des égouts où que cela soit dans le monde ^^). Je reste par contre assez déçu de la modélisation de nos avatars qui sont plutôt laid, je dois vous l’avouer. La bande son est un peu trop en retrait à mon goût et ne parvient pas à mettre en relief les moments importants de l’aventure, j’ai vraiment été déçu par ce point.

Le gameplay manette de Warhammer Chaosbane est intéressant et vraiment plaisant finalement. En effet, étant un jouer de hack’n’slash depuis un bon paquet d’année, c’est sur PC que je m’adonne à ce genre de titre et n’ayant pas testé Diablo 3 sur PS4, j’avais quelques appréhensions qui se sont toutes envolés après quelques minutes. la prise en main est instinctive et l’interface du jeu est réactive. J’ai quand même noté l’absence de quelques options qui n’aurait pas été superflu comme la présence d’une carte globale en plus de la mini-map, mais aussi le manque de précision sur les états (buff/débuff) dont on peut être victime comme le poison ou le saignement aussi bien pour les ennemies que pour nos avatars.

La progression du joueur passera par le loot qui est régie par le système de rareté habituel ainsi que les bonus de sets, rien de bien innovant à ce niveau. Il ya aussi la présence deux arbres, le premier qui servira pour vos compétences. Vous aurez besoin de points de compétences pour les équiper et vous les débloquer au fur à mesure que votre montée en niveau avançant. Sachez que chaque compétence à 3 2 niveaux d’améliorations qui modifie ses caractéristiques et son animation de combat. Cet arbre est divisé en deux parties: les compétences d’attaques et les compétences passives, là aussi rien de bien transcendant.  Le second arbre quant à lui, modifie les caractéristiques de base et débloque certaines capacités qui influeront votre style de jeu. Cet arbre s’inspire lui du sphérier de Path of Exile, même s’il est bien moins imposants et riches. On débloque chaque node aà l’aide ge gemme que l’on récupère durant les combats et de la monnaie. MCe système est classique, mais il fonctionne bien. Le problème de Warhammer Chaosbane vient du end-game, car il n’y a tout bonnement aucun aspect pour favoriser la rétention des joueurs comme la pelleté de jeu service disponible sur le marché. J’ai bien compris que Bigben et Eko Software veulent retenir les joueurs sur le jeu. En effet, le contenu post lancement que recevra le jeu a déjà été annoncé e t il y a des choses intéressantes.  Ce problème de end-game s’explique par deux raisons principales: son contenu et le loot. Pour le contenu, end-game, on va retrouver le mode boss rush qui permet d’aller directement affronter les boss des différents actes du jeu, de ‘l’exploration libre qui consiste à refaire les maps de la campagne sans but précis et une variante des Failles Nephalem de Diablo 3 qui se joue exactement comme en exploration libre.

Le pire dans tous ça, c’est que le nombre de zone de jeu, le bestiaire… sont beaucoup trop pauvre en variété. Le problème de loot de ce jeu tient simplement du fait, qu’on loot tout beaucoup trop vite. Si bien que l’on peut s’équiper en pièce héroïque en 30 minutes après avoir atteint le niveau 50. Les taux de loot faible comme sur Anthem ou le loot à foison de ce Warhammer Chaosbane montre qu’il y a encore du boulot pour équilibrer ce genre de jeu. Je ne doute pas que ce Warthammer Chaosbane s’améliorera dans le temps. On va dire que j’ai un peu le cul entre deux chaise puisque d’un côté je me suis vraiment amusé sur ce jeu, mais je n’en oublie pas ses défauts qui font que je j’y reviendrais quand du contenu supplémentaire arrivera. En attendant, c’est un jeu que je peux vous conseiller à condition de le prendre comme un jeu d’appoint et pendant les soldes ou une baisse de prix significatives, ça passe crème.

Ils en parlent aussi:

FacteurGeek

ActuGeekGaming