YAKUZA KIWAMI 2 screenshots

TEST Yakuza Kiwami 2 : J’ai trouvé mon GOTY 2018

Découvrez mon avis sur la version PS4 de Yakuza Kiwami 2

Il y a quelques jours, je terminais Yakuza 0 sur PC et j’attendais fébrilement Yakuza Kiwami 2 (j’ai fais Kiwami 1 l’année dernière). Aujourd’hui alors que je viens de terminer Kiwami 2, je peux dire que je tiens mon GOTY et vous allez me dire qu’il y a Red Dead Redemption 2 qui sort cette année, mais mon choix est fait. Bon, il est maintenant temps de vous expliquer pourquoi Yakuza Kiwami 2 est un jeu exceptionnel.

Les jeux Yakuza, c’est avant tout un univers centré sur le monde des Yakuza (il ne faut pas être hyper intelligent pour le comprendre) et de son personnage central Kiryu Kazuma qui est affilié au clan Tojo. Pour faire simple, le clan Tojo règne sur la région de Tokyo (Kanto) tandis que leur principal rival l’Omi Alliance règne sur la campagne (Kansai). Si les aventures dépeintes dans les différents jeux ne tournent pas directement autour d’affrontements entre ces deux entités et bien cela  reste quand même une composante qui revient toujours sur le haut du panier. Il faut aussi compter sur les mafias étrangères pour venir mettre leur grain de sel sans oublier la police (corrompus ou non).

YAKUZA KIWAMI 2 screenshots

Yakuza Kiwami 2 se déroule donc un an après les événements de Kiwami 1 où le clan Tojo apparait bien affaiblis. Terada qui a prit les reines du clan veut faire une alliance avec l’Omi afin d’éviter une guerre qui parait inévitable… Cependant, d’autres acteurs ne l’entendent pas de cette oreille…

Le scénario de Yakuza Kiwami 2 regorge de personnage haut en couleur et je ne parle pas forcement que de Goro Majima qui est toujours présent. Date est toujours de la partie même s’il ne fait plus partie de la police, au contraire du “fleuriste” qui a lui, rejoint les forces de l’ordre. C’est surtout la présence de Kaoru Sayama qui joue un rôle central qui m’a vraiment plu. Au-delà de ces personnages, c’est le sort qui leur est réservé qui fait le sel de ce nouvel épisode, car les lignes qui différencient le bien et le mal sont très floues. Et  on ne sait jamais d’où viennent les coups bas, les trahisons et même les bonnes surprises. Ne vous y tromper pas, le scénario de Yakuza Kiwami 2 et ses personnages sont sa grande force et ses plus grandes qualités.

YAKUZA KIWAMI 2 screenshots

Noter aussi la présence d’une petite campagne secondaire centrée sur Goro Majima qui fait le lien entre Kiwami 1 et Kiwami 2. Il apporte aussi une forme de conclusion à Yakuza 0 où l’on apprend ce qu’est devenu Makoto Makimura vingt ans après.

Si le scénario de Yakuza Kiwami 2 et ses personnages sont sa force principale. Les zones de jeu que sont Kamurocho et Sotenbori contribuent largement au charme de la série. En effet, par rapport à Yakuza 0 ou Yakuza Kiwami 1, il y a eu changement de moteur (le même que sur Yakuza 6) et pour le coup, ce sentiment de vie qui se dégage des différents quartiers du jeu est encore renforcé par le rendu du jeu qui tend petit à petit vers le photoréalisme et de petits détails qui changent tout, notamment le fait que des véhicules circulent dans Kamurocho, c’est un petit rien qui change pas mal de choses. Il faut aussi avouer que le nombre d’activité, de mini-jeu sont sont toujours aussi présents en nombre. Les quêtes annexes sont aussi toujours aussi nombreuses et proposent tantôt de simples bagarres et parfois, c’est un peu plus profond et souvent avec beaucoup d’humour.

YAKUZA KIWAMI 2 screenshots

Hormis le moteur du jeu qui a changé, c’est toute la progression du joueur et le système de combat qui ont évolués. En effet, ici chaque combat, chaque quête ou mini-jeu sans oublier la multitude de petit défis font gagner de l’expérience que l’on dépense ensuite dans des arbres de compétences qui vont améliorer vos dégâts, votre défense, votre jauge de Heat. On va aussi pouvoir débloquer de nouvelles actions Heat ou améliorer le taux d’expérience engrangé en jeu. Dans le fond, ce changement rend le jeu beaucoup plus agréable puisque chaque action vous fais progresser. Du coup, farmer les quêtes secondaires ou les combats aléatoires de rues, apportent toujours un plus ce qui n’était pas forcement le cas dans les précédents épisodes.

Le système de combat fait lui, la part belle aux armes. Il est possible d’équiper trois armes que l’on active par la croix directionnelle. On peut acheter des armes chez différents marchands, mais le plus simple reste de les récupérer sur les ennemis dans les combats. Chaque arme à la possibilité de déclencher des Heat actions différentes. Pour autant, cela peut rendre les combats répétitifs surtout que Kiryu ne peut utiliser qu’un seul style de combat. Les combats importants sont ponctués de cinématiques de toute beauté et de QTE. Je trouve par contre dommage que chacun de ces combats importants se terminent par des QTE.

YAKUZA KIWAMI 2 screenshots

Qui dit nouveau moteur, dit aussi soucis d’optimisation et pour le coup, je dois dire que la version PS4 de Yakuza Kiwami 2 s’en sort plutôt bien. Qu’il s’agisse des distances d’affichages, du clipping (il y en a toujours) et du framerate, le tout reste convenable. Je reste par contre assez médusé par le rendu des cheveux et de la barbe des personnages qui font tâches et surtout l’aliasing qui est présent partout dans le jeu.

Yakuza Kiwami 2 est un exemple de ce qu’un remake doit être. Et qui plus est, il s’agit d’un excellent jeu qui dépasse Yakuza 0 dans toud les points sauf peut-être de son scénario qui n’est pas aussi dense. Je n’oublie pas les quelques errances du système de combat. Pour autant, il s’agit d’un jeu que je vais garder très longtemps en mémoire et j’espère que ce sera le cas pour vous aussi.

[amazon_link asins=’B07BQJPNZG,B0753PRB56,B0753JJXQC’ template=’ProductCarousel’ store=’grettogeek-21′ marketplace=’FR’ link_id=’ac5b5a8d-a9db-11e8-94a5-87d01566b9e9′]