welcome to the ballroom

Welcome to the Ballroom : Mon avis sur l’une des meilleures séries de l’année

Découvrez mon avis sur l’animé adapté du manga Welcome to the Ballroom

Pour faire simple et poser l’idée essentielle, Welcome to the Ballroom est un grand coup de cœur cette année. La série animée est disponible sur Amazon Prime Video en VOSTFR et est adaptée du manga éponyme de Tomo Takeuchi. C’est produit chez Production I.G (Ghost in the Shell, Psycho Pass…) et la première saison qui vient tout juste de se terminer compte 24 épisodes.

Tatara Fujita est un jeune homme n’ayant ni rêve, ni passion et ne sachant quoi faire de son futur. Alors qu’il est racketté par d’anciens camarades de classe, il est sauvé par Kaname Sengoku, un danseur de salon professionnel. Ce dernier décide de l’inviter à faire un cours d’essai au studio de danse d’Ogasawara où il y fera la rencontre de Shizuku Hanaoka,une jeune fille fréquentant le même collège que le sien, ainsi que de Tamaki. En contemplant le championnat de danse de l’année précédente, Fujita est bien décidé à changer et devenir un danseur pro.

welcome to the ballroom

Welcome to the Ballroom est une série qui se situe dans la lignée des séries sportives classiques, mais comme il s’agit de danse, il y a quand même plus de romantisme. Le personnage central, Fujita Tatara à le profil du débutant noob sur les bords avec un caractère effacé et c’est justement avec la danse qu’il va commencer à briller. Cette première saison suit Tatara un peu avant qu’il commence la danse jusqu’à ce qu’il remporte sa première compétition.

Ce qui est intéressant, c’est l’évolution de Tatara face à ses amies/rivaux et ses professeurs. Tatara à ce petit quelque chose qui caractérise souvent les personnages centraux des shonens sportifs et qui lui permet de tirer son épingle du jeu. Pour autant, Tatara est loin d’exceller dans la danse et c’est l’une des choses qui le rend attachant.

welcome to the ballroom

Forcement, sa progression passera pour un tout un tas d’étape dont l’entrainement, un changement de coach, la compétition et… la partenaire. En effet, si la première  partie de l’animé sert d’introduction, la seconde introduit un nouveau personnage: Hiyama Chinatsu. Et là aussi, il s’agit d’un personnage intéressant un peu Tsundere sur les bords, mais surtout, elle a une bonne expérience de la danse pour l’avoir pratiqué dans son enfance puis abandonné… La seconde partie de la série s’oriente plus sur la relation entre ces deux personnages sous l’égide d’un nouveau coach.

Welcome to the Ballroom, c’est aussi une pléthore de personnage tous différents et hauts en couleur. Sengoku est le personnage qui fait découvrir la danse à Tatara, il s’agit de son mentor. Il est aussi un danseur hors pair comme on en trouve peu au Japon. Il y a aussi le duo Shizuoka/Hyodo promis à un bel avenir qui vont à la fois aider et donner un but à Tatara, Shizuoka est d’ailleurs la première partenaire de Tatara. Si la série est aussi agréable, c’est qu’elle réussi a mélanger l’action avec pas mal d’humour. Le rythme de la série est plutôt bien géré en n’hésitant pas à sauter dans le temps pour éviter les temps morts. Il y a aussi certains épisodes qui se concentrent en particulier sur des personnages secondaires sans trop se focaliser sur eux et toujours en essayant de garder un lien avec la trame principale. J’ai trouvé que la série bien écrite dans son ensemble, elle est facile à suivre et c’est pour cela que même des personnes qui n’aiment pas la danse peuvent apprécier cette série.