AVIS Jupiter’s Legacy : C’est pas ouf

Dernière mise à jour:

Découvrez mon avis sur la première saison de la série Netflix Jupiter’s Legacy

Décidément, on n’en a pas encore fini avec les super héros. En attendant, la prochaine vague de film du MCU et la prochaine saison de The Boys, je me suis fait Invincible et Falcon et le Soldat de l,’hiver. Et c’est Netflix qui a tiré de son chapeau Jupiter’s Legacy, l’adaptation de la BD de Mark Millar. Je viens de terminer les huit épisodes de la première saison et je vous propose de découvrir ce que j’en ai pensé.

Après la chute de l’usine familiale en raison du krach de 1929, Sheldon Sampson se sent guidé par la voix de son père, récemment décédé. Il sent alors qu’il doit créer une équipe de super-héros, l’Union, dans lequel il est The Utopian. Il établit également un code très strict et interdit tout meurtre, même de super-vilains. De nos jours, tandis que cette première génération de super-héros est vénérée, la suivante a du mal à rester à la hauteur des exploits légendaires de ses parents. De plus, Sheldon doit gérer d’important conflits familiaux. Son fils, Brandon Sampson — alias The Paragon — a enfreint le code et ne répond pas aux attentes de son père. De son côté, la fille de Sheldon, Chloe, se drogue et se rebelle face à l’autorité et aux principes de son père.

Wikipedia

Mon avis perso sur Jupiter’s Legacy

Autant vous le dire tout de suite, je n’ai pas été totalement convaincu par cette première saison. La série est découpée en deux parties complémentaires. La série suit un schéma où le scénario se déroule dans un univers contemporain et une autre partie qui se déroule dans les années 1930. Ce sont donc deux histoires parallèles que l’on va suivre en même temps durant cette saison. Il y a environ 90 ans entre les deux histoires. La première contemporaine montre la première génération de héros qui se cherchent plus ou moins des successeurs, car même s’ils vieillissent très lentement, ils ne sont pas éternels. Ils doivent aussi faire face à la critique de la population pour qui le “code” d’honneur des héros est devenu un frein à leur mission. Dans l’autre partie, on va suivre les événements qui ont conduit à ce que notre groupe de super-héros obtiennent leur pouvoir.

Si je n’ai pas trop de problème avec la partie “flash-back”, j’en ai un peu plus avec la partie contemporaine. L’intrigue tourne beaucoup trop autour des enfants d’Utopian dont le fils entend marcher dans les pas de son père et pour le moment la marche semble trop haute pour lui. La fille d’Utopian quant à elle n’entend pas du tout suivre les pas de son père.

jupiter's legacy famille

Le traitement de l’intrigue semble beaucoup trop premier degré sans réelle profondeur. Cela se ressent dans le jeu des acteurs qui n’est clairement pas génial et dans l’intrigue qui ne semble pas avoir beaucoup de choses à raconter. Cela change complètement avec le dernier épisode où il se passe enfin des choses intéressantes entre de  la trahison, la conclusion de la partie flash-back qui est plutôt satisfaisante. Tout cela a eu pour conséquence de créer une sorte d’attente pour la suite et une hypothétique saison 2.

Pour terminer…

En ce qui me concerne, je n’ai pas été spécialement attiré cette première saison de Jupiter’s Legacy, je la trouve assez dispensable. Elle a quelques bons arguments et notamment la fin de la première saison qui ouvre la voie à une intrigue bien plus intéressante pour la suite. Le côté violence et action débridée à la The Boys n’est que façade pour moi. Pour autant, j’ai bien l’impression que cette première saison n’a pour but de ne poser des bases qui seront ensuite exploitées. C’est la raison qui me pousse à garder la série sous le coude en attendant la seconde saison. Il est d’ailleurs même plus que probable que la série soit plus intéressante lorsque la prochaine saison sera disponible.

En l’état, la série propose un divertissement tout juste correct qui reste quand même bien en-deçà des séries du genre.

%d blogueurs aiment cette page :