FINAL FANTASY XV

Final Fantasy XV : Il est temps pour toi que l’on t’oublie

S’il y a bien un jeu que pas mal de fans de JRPG attendait c’était bien Final Fantasy XV qui s’est fait attendre près d’une décennie avant de finalement sortir sur PS4 et Xbox One. Malheureusement, l’attente et la hype autour du jeu ne se sont pas concrétisés dans un jeu de qualité pour le plus grand désarroi des joueurs.

Final Fantasy XV n’est pas non plus une croûte immonde que l’on cache sous son lit quand les copains viennent à la maison. A mon avis, je trouve que le système de combat du jeu est juste fantastique, mais ce n’est pas seulement sur le gameplay des différents épisodes que la saga Final Fantasy s’est construite. Si la légende autour de cette série est aujourd’hui mythique c’est aussi, car la série a su proposer des univers, des histoires et des personnages dont tout le monde se souvient encore aujourd’hui. Il suffit d’ouvrir des débats sur l’épisode le plus marquant de la saga pour se rendre compte qu’il y a plus d’un épisode qui peut y prétendre.

FINAL FANTASY XV

Le débat d’aujourd’hui concerne Final Fantasy XV qui ne veut pas lâcher l’affaire comme si Square Enix est en apnée et cherche à rentabiliser le jeu par tous les moyens. Il faut ramener de l’argent par tous les moyens et même si la qualité n’est pas là, ce n’est pas grave. Là où je nuance la chose, c’est que forcément en sortant un jeu, c’est pour avoir un retour sur investissement et même du bénéfice. Cependant, un éditeur comme Square Enix doit plutôt chercher à gagner et garder la confiance des joueurs plutôt que de refourguer un mouton à 5 pattes comme l’est ce Final Fantasy XV. Le jeu est sorti fin 2016 avec un film pré-quelle et une série animée centrée sur Noctis et sa troupe. On a ensuite eu droit au fameux season-pass avec les DLC sur Prompto, Gladiolus et Ignis. J’ai presque oublié Final Fantasy XV Chasse et pêche en VR. Je n’oublie pas la version mobile Final Fantasy XV Pocket Edition et l’édition Royal (comprenant le jeu de base + tous les DLK) adossé à la sortie de la version PC. Et comme si le jeu avait connu un sacré succès, c’est l’annonce d’un nouveau season-pass s’étalant sur 2018/2019 et je n’oublie pas la multitude de produit dérivé comme la seconde partie de l’OST du jeu actuellement en pré-commande pour 49€.

FINAL FANTASY XV_

Je me demande sincèrement ce qu’il foute chez Square Enix pour avoir ce genre d’idée qui détruit peu à peu le reste de crédibilité qu’il leur reste. Le géant japonais autrefois considéré comme un exemple n’est plus que l’ombre de lui-même et si mes propos sont largement exagéré, il n’en reste pas moins que Final Fantasy XV est loin d’être un titre de qualité et je me demande comment la presse a pu noter le jeu assez justement lors de sa sortie initiale pour le montrer en exemple lors de la sortie de la version Royale qui ne sauve que les apparences.

Mais de qui se moque t’on ? Les ventes de Final Fantasy XV n’ont jamais décollées. Fin 2017, le jeu n’atteignait même pas les 7 millions d’exemplaires vendus, ce qui est très honorable vue le parcours chaotique du jeu. A titre de comparaison, les ventes Final Fantasy XII et Final Fantasy XIII sont du même acabit et on ne peut pas dire qu’ils ont été de grands succès commerciaux et critiques. A un moment, il est temps de se regarder en face, de prendre du recul et de retourner bosser pour enfin répondre aux attentes des fans qui attendent la relève des Final Fantasy 7 et 8 pour ne citer qu’eux.

Avant de me tomber dessus si vous n’êtes pas d’accord, vous pouvez vous exprimer librement dans les commentaires en dessous de ce post (cela vaut pour tous ceux qui ont envie de s”exprimer).