fortnite lancement cover

Fortnite: Le shooter sandbox revenu tout droit des enfers

Epic Games lance finalement Fortnite et je ne l’attendais plus forcément.

Rappelez-vous c’était en 2012 lorsque qu’Epic Games présentait Fortnite pour la première fois pour une sortie en 2013, autant dire que la sortie a maintenant plusieurs années de retard. Et oui, le jeu s’est fait très discret même s’il était toujours en développement avec des phases d’alphas régulières depuis 2014.

C’est donc avec une certaine surprise que qu’Epic Games annonçait l’arrivée du jeu en early-access sur PC et console en juin dernier pour le 25 juillet 2017 (aujourd’hui). Si l’early-access au titre est payante via des packs fondateurs allant de 39,99€ à 149,99€, le jeu sera bel et bien proposé en f2p pour sa sortie finale (qui n’est pas encore fixée).

Annoncé comme un shooter coopératif et un tower-defense dès 2012, je peux affirmer qu’Epic Games ne nous a pas menti, on peut se demander pourquoi le jeu a prit tant de retard. Néanmoins, l’arrivée du jeu en early-access est une bonne chose, car cela signifie aussi la volonté d’améliorer le jeu avec le feedback des joueurs. La facilité aurait été de sortir le jeu tel qu’il est, histoire d’enfin le sortir pour de bon après tant d’années de développement. Epic Games semble vouloir faire les choses correctement et c’est tout à leur honneur.

Pour avoir déjà accès au jeu depuis quelques jours, je dois dire que je m’amuse bien dessus, Fortnite est aussi plus profond qu’il n’en a l’air: ses mécaniques de progressions, les différents rôles de héros, les arbres de compétences, l’exploration… Certains pesteront, car le jeu demande de farmer un petit peu.

Finalement, le jeu propose une expérience assez unique qui mélange exploration, shooter, construction… dans une aventure vraiment sympa. L’avenir nous dira si le jeu obtiendra le succès. Je vous laisse découvrir l’une de mes dernières parties en attendant mes impressions sur le jeu qui arriveront prochainement.