knight's magic animés de l'été cover

Les animés de l’été 2017 – La première vague

Mes premières impressions sur les animés de l’été 2017

Changement de formule pour mes impressions sur les animés. Etant donné que cela me prend énormément de temps, je vais me concentrer sur des courtes impressions qui auront surtout pour but de faire découvrir et non de vous “spoiler” car le but c’est quand même que vous découvriez ces animés par vous-même.

Je vous proposerai donc plusieurs articles chaque saison où je reviendrai sur les animés en simulcast qui m’ont plu et/ou que je trouve intéressants. C’est donc parti pour la première vague des animés de l’été composé de Knight’s Magic, Made in Abyss, Princess Principal, Shokoku no Altair et Welcome to the Ballroom. La seconde vague arrivera dans quelques jours et je vous donnerais mes impressions sur Kakegurui, Fate/Apocrypha et Katsugeki/Touken Ranbu.

 

Les animés de l’été 2017 – La première vague

 

Knight’s Magic – Après 3 épisodes

La série animée Knight’s Magic est adapté du light novel éponyme d’Amazake no Hisago et est disponible chez Wakanim. C’est une série de mecha dont le début ressemble un poil à Youjo Senki, avec le personnage principal qui est un codeur de génie qui se retrouve réincarné dans un corps d’enfant dans un monde inconnu. La ressemblance avec Youjo Senki s’arrête là, puisque il s’agit là d’un monde d’heroic fanatsy avec des créatures magiques, la présence de magie, mais aussi des mechas: les Silhouette Knight. La série suit la vie d’Ernesti Echevalier qui est un fan absolu de mecha et qui veut absolument en piloter, il semble avoir gardé sa capacité à coder ce qui fait qu’il sera très en avance dans l’apprentissage de la magie. Knight’s Magic ne sera probablement pas la série du siècle, elle reprend des codes déjà vus et revus et pourtant, elle reste sympathique à suivre.

Made in Abyss – Après 2 épisode

La série animée Made in Abyss est adapté du manga éponyme de Tsukudhi Akito et est disponible chez Wakanim. La série se déroule se déroule dans un univers mélangeant fantasy et steam punk avec un chara-design assez particuliers. Un jour l’homme découvre une île qui cachait l’entrée d’un énorme cratère abritant des reliques mystérieuses et des créatures inconnues. On y suit la jeune Rico qui au cours d’une exploration dans ce cratère que l’on appel Abysse se fait attaquer par une créature et est sauvé par… un robot. Au final, celui-ci ne se souvient pas de qui il est et ne semble avoir aucun souvenir d’avant sa rencontre avec Rico. Made in Abyss semble mettre en avant une aventure extraordinaire où la jeune et intrépide Rico veut a tout prix descendre dans l’Abysse pour des raisons personnels et en même temps découvrir d’où vient ce robot.

Princess Principal – Après 2 épisode

La série Pincess Principal est une oeuvre originale diffusée chez Wakanim. On y suit les aventures de cinq jeunes espionnes à Londres durant le 19ème siècle. La ville est coupée en deux par un mur (cf. mur de Berlin), elles sont chargées de missions qui vont de l’infiltration, l’exfiltration, l’assassinat… Le premier épisode montre tout de suite dans quel genre d’ambiance baigne la série et ce n’est pas rose, croyez-moi. Sous leurs faux airs innocentes, nos jeunes filles sont de véritables espionnes qui ne reculeront devant rien pour accomplir leur mission. Il y a aussi un côté surnaturelle avec un matériaux ayant des propriété défiants les lois de la physique (contrôle de la gravité…) mais qui est à double tranchant.

Shokoku no Altair – Après 3 épisode

La série animée Shokoku no Altair est adapté du manga éponyme de Kato Kotono et est disponible sur Prime Video. Cette série me fait beaucoup pensez à Arslan pour plusieurs raisons. Il faut savoir que la série place Mahmut, un jeune homme du royaume de Turquie parmi les pacha, les généraux de hauts rangs du royaume. Un peu comme Arslan, il oeuvrera pour son pays fasse aux menaces qui semblent à la fois venir de l’extérieur, mais aussi de l’intérieur. Pour le moment, j’ai un peu de mal à voir comment les séries se différencieront. Evidemment, l’histoire et le scénario seront différents pour autant, j’ai l’impression que pas mal de thèmes similaires seront abordés. Néanmmoins, Shokoku no Altair semble plus sombre qu’Arslan aux premiers abords, à voir comment cela évoluera par la suite.

Welcome to the Ballroom – Après 3 épisodes

La série animée Welcome to the Ballroom est adapté du manga éponyme de Tomo Takeuchi et qui est disponible sur Prime Video. On y suit les aventures de Tatara Fujita qui ne sait pas trop quoi faire de sa vie jusqu’à ce qu’il découvre un club de danse par hasard… Aussi loin que je me souvienne, je n’ai pas le souvenir d’avoir suivi un manga sur la danse et pour le coup, je trouve ces premiers épisodes vraiment réussis: beaucoup d’humour, des personnages charismatiques. Welcome to the Ballroom reprend aussi les codes des séries de sport classique. En effet, Tatara est un jeune débutant qui a énormément de mal avec les instructions qu’on lui donne, les entrainement et pourtant, un potentiel certain se dégage de lui. Un potentiel qui ne demande qu’à être développé… Bonne surprise pour ma part dans tous les cas.

P.S: J’ai complètement oublié de revenir sur les changements apportés chez Wakanim récemment qui s’est calé sur le modèle économique de Crunchyroll. On peut profiter du catalogue via l’abonnement à 5€ par mois, on peut aussi acheter les séries et épisodes de manière individuelle. La grande nouveauté est que chaque épisode devient gratuit une semaine après l’arrivé d’un épisode (hormis une infime partie réservée aux abonnées). A mon sens, c’est une très bonne chose et ça m’a permis de terminer la série Blazblue Alter Memory qui n’est pas géniale du tout, mais j’ai pu aussi découvrir Durarara et si vous ne connaissez pas, je vous la conseille à 100%.