Sword art online ordinal scale screenshot

Sword Art Online Ordinal Scale : Je l’ai vu et c’est top (mais pas pour tout le monde)

Découvrez mon avis sur le film Sword Art Online Ordinal Scale

Sword Art Online est l”un des gros succès animé de ces dernières années. Directement adapté d’un light novel comme tout un tas de série apprécié chez nous (KonoSuba, Re:Zero, The Irregular Magic at School, Overlord et j’en passe…). Le film Sword Art Online Ordinal Scale est donc sortie en février 2017 au Japon et en mai chez nous (les blu-ray sont arrivés en septembre 2017). Appréciant bien la série, j’ai quand même décidé de faire l’impasse sur ce film, car bien souvent les films originaux issus de grosses licences manga/animés déçoivent le public. Pour le coup, je dois avouer que j’ai vraiment apprécié ce film pour plusieurs raisons et en même temps, je comprends les critiques des non-initiés qui n’ont pas dû passer un bon moment devant ce film. En effet, s’il a été précisé plusieurs fois que ce film au scénario original était destiné aux fans comme aux non-initiés, le résultat trouvera sens pour les familiers de l’univers, mais pour les nouveaux, c’est la douche froide.

Sword art online ordinal scale screenshot

Sword Art Online Ordinal Scale prend place après les arcs Phantom Bullet, Calibur et Mother’s Rosario qui ont été adaptés durant la seconde saison de l’animé. Nous sommes donc 4 ans après le début la sortie du Nerve Gear et de Swort Art Online. Un nouveau périphérique, l’Augma est à la mode et à la différence du Nerve Gear, il se base sur la réalité augmenté et non pas sur le Full Dive. En gros, on l’utilise dans le monde réel tout en étant conscient. Il y a un jeu en particulier qui est prisé des utilisateurs: Ordinal Scale où d’anciens boss de Sword Art Online se manifestent, mais c’est sans se douter qu’un plan sinistre se trame dans l’ombre.

Evidemment, Kirito et Asuna sont au centre de l’histoire et la première heure du film aura tendance à vraiment se fixer sur eux. C’est même d’ailleurs l’un des reproches que j’attribue à ce film, il met un peu de temps a démarrer pour balancer toute la sauce dans la dernière demi-heure. Evidemment le ressentie ne sera pas le même pour tout le monde et ce début de film un peu lent ne généra pas beaucoup les fans tandis que pour ceux qui découvrent Sword Art Online avec ce film, ce n’est absolument pas agréable à suivre. Il ne faut pas oublier l’abondance de personnage avec tout ce groupe (Kirito, Asuna, Leafa, Klein, Agil, Lisbeth, Sinon, Silica, Yui…) qui n’a cessé de s’agrandir avec le temps et dont le film ne prend pas le temps de présenter. On passe aussi souvent du monde réel à leur avatar dans Alfheim Online qui ne sont pas les mêmes et qui sont aussi différents dans Ordinal Scale, ça peut être un peu compliqué de s’y retrouver.

Sword art online ordinal scale screenshot

Sword Art Online Ordinal Scale introduit plusieurs personnages à l’origine de l’intrigue de ce film. Eiji (un ancien joueur de Sword Art Online), Yuna (une idole virtuelle) et le professeur Tetsuhiro Shigemura. L’intrigue du film tourne autour de la raison pour laquelle l’Augma a été créée et dont l’objectif final risque de mettre en péril la vie de ses utilisateurs. Finalement, on sent que le scénario de ce film a été écrit par Reki Kawahara (l’auteur du light novel original). Le scénario a pas mal de similitude avec le premier arc de Sword Art Online et offre même quelques moments de fan-service (et je ne parle pas de la scène d’Asuna dans son bain) avec le dernier affrontement où l’on retrouve la petite bande d’ami face au véritable boss finale du Sword Art Online original comme il était prévu.

En ce qui concerne la bande-son, ça a été une super surprisse pour moi. Tout d’abord, il n’y a pas de dubstep et autre style que je ne trouve pas spécialement bien adapté pour ce genre de film. Qu’on se comprenne bien, j’aime beaucoup la dubstep, mais ça n’a aucun sens d’en retrouver dans les combats comme on en trouve dans beaucoup d’animés ces dernières années. On retrouve Yuki Kajiura (Gundam Seed, Blood The Last Vampire, Xenosaga 2/3, Mai Otome…) à la composition de la bande-son, mais aussi la chanteuse LiSA. Et pour la direction artistique, j’ai trouvé les traits des personnages un peu lisse et qui ne se démarquent pas assez. J’ai bien aimé les combats qui offrent une bonne visibilité malgré la multitude d’effets affichés à l’écran et pour le coup, c’est super agréable. Cependant, Sword Art Online Ordinal Scale ne m’a pas spécialement impressionné sur le plan technique.

Sword art online ordinal scale screenshot

En tant que fan, j’ai vraiment bien aimé ce film (sans aller jusqu’à l’adoration), c’est un film qui apporte un plus et qui s’inscrit totalement dans l’univers. Il y a quelques incohérences à partir de la seconde partie du film et notamment dans la progression de Kirito dans Ordinal Scale qui passe de noob à expert en l’espace de 10 minutes. En revanche, je doute que les non-initiés à Sword Art Online y trouve leur compte avec ce film qui ne leur est pas destinée. Qui plus est, la scène post-générique du film semble introduire la prochaine saison de l’animé qui adaptera l’arc Alicization qui est de loin l’arc que je préfère.

[amazon_link asins=’B075Y26K7W,B075S2WSDZ’ template=’ProductCarousel’ store=’grettogeek-21′ marketplace=’FR’ link_id=’dcd821c7-1a14-11e8-a51a-a57906a6b29e’]