AVIS Adabana : Une histoire prometteuse, mais…

Dernière mise à jour:

Découvrez mon avis sur le premier tome du manga Adabana disponible chez Kana en France

Adabana est un manga court en 3 tomes de NON qui a débuté dans le Grand Jump de la Shueisha en 2020. En France, c’est Kana qui propose ce manga.

adabana couverture

La tranquillité d’une petite ville japonaise, recouverte de neige, est brutalement perturbée par un meurtre odieux. Le corps démembré d’une lycéenne du nom de Mako Igarashi est retrouvé près d’un lac. Bientôt, Mizuki Aikawa, élève au même lycée que la victime, revendique les faits auprès des forces de polices locales. Cependant, alors qu’elle relate les événements, le doute s’invite progressivement dans la tête de ses avocats. Quels lourds secrets Mako et Mizuki partageaient-elles ?

Nautiljon

Mon avis perso sur le premier tome

Le ton est donné sur la couverture de ce premier tome « âmes sensibles, passez votre chemin ».. Adabana est un manga un peu particulier de par les thèmes qu’il aborde, mais aussi dans la façon dont ils sont mis en scène.

L’histoire commence un peu avec un évènement tragique, la mort de la lycéenne Mako Igarashi. Son assassin qui n’est autre que sa meilleure amie Mizuki Aikawa se livre à la police et à partir de là. Il va être question de découvrir ce qu’il s’est passé via une enquête de police. De par la déposition de Mizuki et des interrogatoires de ses avocats, il va nous être livré un lot d’événements qui vont mener jusqu’à la mort de Mako. En ce qui me concerne, je trouve que l’ambiance qui se dégage de ce manga est pesante et pourtant l’intrigue fonctionne et j’en suis venu assez rapidement à me demander ce qui avait poussé Mizuki à commettre cet acte irréparable. A la fin du tome, j’en suis même venu à douter du fait que cela soit vraiment Mizuki qui ait tué son ami. Il faut dire que ce premier tome montre parfois un visage de Mizuki qui laisse penser qu’il se passe quelque chose ou bien qu’un secret couve encore dans les abysses.

Ce qui me frappe, c’est l’ambiance à la fois pesante, glaçante que l’on retrouve dans le dessin où le focus est largement mis sur les expressions faciales. Le découpage des cases participe aussi à cette ambiance assez statique. On est dans une aventure où le dessin est assez statique, ce qui fonctionne bien pour ce genre d’histoire.

Clairement, Adabana n’est pas un manga qui peut plaire à tous. De par les thèmes qu’ils arborent il n’est évidemment pas accessible au plus grand nombre. Son ambiance particulière portée par un dessin détaillés, mais très fixe pourra en rebuter plus d’un. Cependant, il offre une histoire et pose des questions si mystérieuse que je me suis laissé prendre au jeu. Ajoutez à cela qu’il s’agit d’une série courte en trois tomes. Pour ma part, j’ai envie de découvrir le fin mot de cette histoire, même si ce premier tome ne m’a pas convaincu à 100%.

%d blogueurs aiment cette page :
Available for Amazon Prime