Judgment Screenshots

TEST Judgment : Le meilleur jeu de l’année, rien que ça

Découvrez mon avis sur la version PS4 de Judgment

Ces dernières années, il ya une licence de jeu vidéo qui ne m’a jamais déçu, c’est évidemment la série Yakuza que j’ai découvert avec le remake du premier épisode: Yakuza Kiwami. Depuis, j’ai fais Yakuza 0, Yakuza Kiwami 2 et Yakuza 6, ce fut à chaque fois des grands moment de jeu vidéo. L’annonce soudaine de Judgment l’année dernière pour une sortie japonaise 6 mois après fut une grande surprise, puisque pour la première fois la série Yakuza allait connaître un spin-off (ce n’est pas totalement vrai). Judgment est donc sortie il y a deux semaines chez nous malgré l’affaire “Pierre Taki“. J’ai terminer le jeu après presque 30h et autant vous dire que c’était un kiffe absolu.

Exit Kiryu Kazuma qui a tiré sa révérence avec le sixième épisode, c’est un tout nouveau protagoniste qui fait son apparition , le détective Yagami Takayuki qui va devoir lever le mystère autour du meurtre de yakuza du clan Kyorei qui ont été retrouvé à Kamurocho (le fameux quartier bien connu de la série) les yeux arrachés. Ryu Ga Gotoku Studio nous offre de nouvelle phase de gameplay (dû au métier de Yagami) tout en se servant d’élément commun avec la série Yakuza (le clan Tojo, le quartier de Kamurocho) pour offrir un jeu qui possède sa propre identité même s’il s’agit d’un spin-off, là dessus nous sommes d’accord. Il faut dire que Judgment se base tout de même énormément sur la série Yakuza de part son côté très cinématographique et sa mise en scène qui n’a rien à envier à du Uncharted par exemple et sans oublier son gameplay.

Le changement le plus notable tient dans son gameplay et surtout dans la volonté de rendre la formule plus accessible sans la dénaturer et c’est en ce sens que le système de combat a été revue avec un protagoniste bien moins rigide et beaucoup plus aérien, fluide dans sa manière de se mouvoir. Cette accessibilité se ressent aussi dans le premier chapitre du jeu qui accompagne gentiment le joueur en lui amenant les différents éléments du gameplay au fur et à mesure. Pour donner un exemple concret, vous ne pourrez pas faire de quête secondaire dans le premier chapitre, celles-ci se débloquent en progressant dans l’arc narratif principal. Le but étant de ne pas frustrer les nouveaux joueurs. On sent bien la volonté de Ryu ga Gotoku Studio d’ouvrir un peu plus la formule Yakuza à un nouveau public. La localisation française est donc un gros plus pour tous les joueurs n’ayant jamais joué à la série Yakuza pour cause de traduction disponible seulement anglaise. La progression du joueur a aussi été revue (comme à chaque épisode), mais cette fois, c’est la simplicité qui prime. Il n’est plus question d’amasser de l’argent ou des orbes de différentes couleurs pour les investir après dans des arbres de compétences. Chaque missions validés, chaque baston de rue et même plus généralement chaque action effectué comme manger dans un restaurant vous donnera des PA à investir dans un arbre de compétence très simple. A la La différence prêt que le besoin de farmer les ressources dans les jeux Yakuza n’est plus nécessaire ici pour vraiment profiter des possibilités offertes par le gameplay.

judgment sega screenshot test - 0004

Il faut dire que l’on peut profiter du jeu et de son arc principal découpé en 13 chapitres sans vraiment s’occuper er de reste pour une quinzaine d’heures de jeu. Et encore une fois c’est du lourd, qu’il s’agisse de la mise en scène qui ferait pâlir la majorité des jeu AAA qui sortent tous les ans, son action débridée et surtout ses personnages hauts en couleurs et attachants. Judgment propose là une aventure déjà solide. Ca l’est encore plus lorsqu’on ajoute tout le contenu annexe qui fait plus que doubler la durée de vie du jeu et ça n’est même pas une surprise. Il ne faut pas oublier aussi le quartier de Kamurocho qui est la zone de jeu que l’on connaît depuis les débuts de la série et qui évolue au fur à mesure des années en jeu et des avancée technologique (de Yakuza 0 dans les années 80 à Judgment). Pour autant hormis quelques références au clan Tojo ou autres points mineures, Judgment s’affranchit des personnages de la série Yakuza en proposant un casting tout neuf pour un scénario qui tourne autour de la corruption, des yakuzas et du gouvernements autour d’un projet très sérieux qui aurait le pouvoir de changer le monde, rien que ça.

Techniquement, Judgment s’en sort avec les honneurs et ont sent que le nouveau moteur maison commence à être maîtrisé puis qu’après Yakuza 6 et Yakuza Kiwami 2, c’est le troisième jeu a l’utiliser et les progrès sont notables. a concerné surtout la fluidité qui est bien plus stable même si face un à grand nombre d’ennemi les baisses de framerate se feront ressentir. Le rendu du jeu étant finalement similaire eux deux jeux précédemment cité, ce n’est pas non plus la révolution technique. Je tiens quand même à noter le travail remarquable sur la modélisation des visages et sur tout le travail autour des animations qui semble avoir “step-up”. Les temps de chargement sont par contre plutôt long et s’il n’y en a plus lorsque l’on entre dans les bâtiments, il y en a pour chaque cut-scene et cinématique et croyez moi qu’il y en a beaucoup dans le jeu.

judgment sega screenshot test - 0004

Pour ma part, autant vous le dire clairement, j’ai adoré Judgment, c’est probablement le jeu le plus agréable dans sa progression  et bien devant les yakuzas pour son gameplay plus accessible, ses système de combats qui est bien meilleur, son histoire remplie de rebondissement et de cliffhanger… Bref,  le studio Ryu Ga Gotoku était en grande forme avec Judgment. Il y a tout de même quelques éléments qui ont un peu perturbé mon expérience de jeu et ça concerne certains éléments du gameplay tout nouveaux comme les filatures que je trouve raté et pas très intéressantes, les phases en drone à cause de la maniabilité de ces derniers qui laissent à désirer.

Néanmoins, j’ai passé de super moment sur ce jeu que je trouve tout simplement exceptionnel, il arrive à aménager certains éléments du gameplay pour amener tranquillement les nouveaux joueurs tout en étant assez solide pour convenir au vétéran de la série Yakuza. C’est à mon sens l’un des meilleurs jeu de cette année et il y a de fortes chance qu’il soit mon GOTY 2019 donc franchement, allez y les yeux fermées, car c’est vraiment de la bonne.

Ils en parlent aussi:

TakeThisGame

XePanda