TEST Remnant from the Ashes: La bonne surprise avant la rentrée

Découvrez mon avis sur la version PC de Remnant from the Ashes

Fiche technique

  • Editeur : Perfect World
  • Développeur : Gunfire Games
  • Sortie : 20 août 2019
  • Support : PC, PS4 et Xbox One

 

Test effectué sur PC d’après une version fournie par l’éditeur

Alors que la Gamescom vient tout juste d’ouvrir ses portes, c’est le moment qu’ont choisie Perfect World et Gunfire Games pour sortir Remnant from the Ashes (même si techniquement le jeu est disponible depuis le 16 août dernier pour ceux qui ont précommandé le jeu). Remnant of the Ashes est donc un TPS coopératif dans un univers post-apo/steampunk avec des inspiration diverses dont la plus visible reste Dark Souls. J’ai pu terminer la campagne une fois et pour avoir bien accroché au jeu (17h en 3 jours), je vais vous donner mes impressions à travers ce test.

remnant from the ashes test screen

Pour situer le contexte avant de parler gameplay. L’histoire de Remnant from the Ashes commence dans les années 60 où une force maléfique baptisé “La Racine” débarque sur Terre est décimé sa population. L’action se déroule 80 ans plus tard où l’on incarne un aventurier qui va lutter contre la racine en voyageant à travers plusieurs mondes différents. Si le jeu possède un scénario, sa narration reste très limité sur sa mise en scène qui ne propose que quelques cinématiques pour faire certaines liens, mais c’est surtout à travers différents collectibles que l’on en apprendra plus sur les événements auxquels on est confrontés. Quelques PNJ et autres éléments liés à l’histoire sont aussi cachés dans l’aventure. L’aventure quant à elle bien que linéaire propose un système intéressant. En effet, la génération des parties ne sera jamais la même, c’est à dire qu’en lançant une partie, deux joueurs n’auront ni la même carte et même la localisation des boss, et monstres “élites” ne sera pas la même. Ce qui ajoute une grande part de rejouabilité puisque l’on ne peut donc pas compléter tout le jeu en une seule partie.

L’aventure pourra se faire en solo, mais elle est avant tout pour être faite en coopération jusqu’à 3 joueurs. Trois modes de difficulté sont disponibles: Normal, Difficile et Cauchemar. Le seule réel intérêt de jouer dans un monde de difficulté, c’est tout simplement pour affronter des créatures qui seront plus difficiles à tuer. Et oui, Remnant from the Ashes n’est pas un “shooter-looter”, l’équipement a bien une importance, mais il ne tombe pas sur les monstres. Il va falloir obtenir armes et équipements soit en récupérant les ressources liés (chaque boss du jeu fait tomber une ressource qui permet de fabriquer une arme ou un mod unique), on va aussi pouvoir en récupérer à la fin de donjons, via des PNJs cachés ou bien simplement cachés dans des coins reculés du jeu. Vous pourrez aussi améliorer votre équipement et armes, par palier avec des ressources différentes à chaque fois que vous obtiendrez en tuant des monstres ou en explorant les différentes du jeu.

remnant from the ashes test screen

Comme cités plus haut, votre équipement est constituée d’une armure (3 pièces, des sets d’armures apportant des bonus passifs sont présents) et 3 armes (2 armes à feu et une arme de corps-à-corps). On peut équiper des mods sur les armes, ces modes sont en réalité des capacités spéciale que l’on va pouvoir activer en chargeant une jauge spéciale. Au début du jeu, vous aurez la possibilité de choisir parmi l’un des 3 archétypes de classe présents, mais ce ne sont que des points de départs qui définissent vos armes départ et l’un des traits spéciaux. Les traits spéciaux sont des compétences passives (augmentation de la barre de vie, % de rechargement plus rapide…). On obtient un point de trait à chaque fois que l’on monte d’un niveau (chaque trait pourra être amélioré jusqu’au niveau 20).

remnant from the ashes test screen

Niveau gameplay, Remnant from the Ashes propose une aventure que l’on peut comparer à ce que propose Dark Souls dans la difficulté des affrontements, mais pas dans son game-design. En effet, le jeu propose un faux sentiment de liberté qui cache un jeu plutôt dirigiste (attention, ce n’est pas mal en soi). En effet, les zones de jeu ne propose pas ou très peu d’embranchements qui font que l’on ne se perd pas vraiment. En progressant dans les zones de jeu, on découvre des points intermédiaires qui permettent de se téléporter au  hub pour se ravitailler ou améliorer son équipement. La découverte de ces points intermédiaires signifie aussi que l’on progresse dans l’aventure. Cette progression sera entrecoupée d’affrontement contre des boss et désolée de casser le délire, mais les 3/4 des boss que j’ai pu affronter n’était pas forcément très intéressants. Certains boss sont vraiment bons quand d’autres sont soit mal équilibré où juste peu intéressant en terme de gameplay et je ne parle pas du boss finale qui est d’une facilité déconcertante, quand il n’est pas “buggé”. Certains scripts ne se lancent pas où mal et à plusieurs moments dans le jeu en ce qui me concerne. Je dois aussi vous prévenir que le début de l’aventure peut se révéler ardu étant donné que vous n’avez pas d’équipement. Et c’est  vraiment quand vous aurez trouver votre build que vous pourrez apprécier les qualités de ce jeu qui sont tout de même nombreuse. Le feeling des armes est plutôt bon (j’ai eu un coup de cœur pour le fusil à faisceau que je trouve juste terrible), malgré quelques animations un peu rigide et une modélisation faciale d’un autre temps. Niveau gameplay, la maîtrise de l’esquive sera très importante et surtout en début de jeu, où on prend des dégâts très vite.

remnant from the ashes test screen

L’univers que propose Remnant from the Ashes avec sa direction artistique m’a vraiment touché, j’ai été aussi très surpris par les différents mondes qui propose des palettes de couleurs et un bestiaire totalement différent. Techniquement, le jeu est aussi plutôt aboutie avec un framerate très stable, des temps de chargements très corrects et très peu de soucis technique pour ma part en tout cas.

Pour terminer, je peux dire que j’ai vraiment apprécié ce Remnant from the Ashes et si certains peste contre le soi disant manque de contenu du jeu (je ne suis pas d’accord), il est vrai qu’un mode alternatif semblable au mode Aventure de Diablo 3 ne serait pas refus. Il faut dire que je suis plutôt client de ce genre de jeu en coopération, et à ce petit jeu Remnant from the Ashes fait du bon travail. Il n’est pas parfait et ne fait pas tout bien, mais il a de bonne qualité dans son gameplay et on sent le soin qu’a mis Gunfire Games dans le développement du jeu. C’est forcément un jeu que je vous conseils et surtout pour la coopération. En solo, je trouve que l’expérience de jeu est moins bonne et risque d’en frustrer pas mal surtout en début de jeu).