tomb raider

Tomb Raider : J’ai bien fait d’aller à la dernière séance

Découvrez mon avis sur Tomb Raider, le film

Lorsque l’on parle des adaptations cinématographiques des jeux vidéos Tomb Raider, j’ai un petit “3mwlalhf” qui me sort du fond de la gorge comme si j’avais reçu un choc sur le crane qui m’avait fait oublier comment m’exprimer avec des mots. Oui, le choc était bien violent et bien qu’Angelina Jolie incarnait Lara Croft à juste titre pour certains, je n’en garde pas un bon souvenir d’une part, car les deux premiers films Tomb Raider était nullisimes, mais aussi, car Angelina Jolie incarnait une Lara Croft bien trop sexualisé comme s’il suffisait d’avoir des formes pour s’approprier le personnage.

A l’annonce du dernier film Tomb Raider, je n’étais pas très enthousiaste, car il était question d’adapter le scénario du jeu de 2013 qui faisait office de reboot et qui racontait les origines de Lara Croft. J’ai quand même été content du casting avec Alicia Vikander (si vous n’avez pas vu Ex Machina foncez, elle est géniale dedans) dans le rôle d’une Lara Croft jeune adulte. Le principal protagoniste est interprété par Walton Goggins (The Shield, Six…) et pour le reste du casting on y retrouve aussi Daniel Wu (Into the Badlands, Warcraft….), Kristin Scott-Thomas ou encore Nick Frost. Et finalement, bien que je n’attendais pas grand-chose du film, je suis quand même allé le voir. Pour le pire ? Ou le meilleur ?

tomb raider

Histoire de remettre les choses dans le contexte, j’ai apprécié ce film et j’en suis le premier surpris moi-même. En effet, le film n’est pas irréprochable, mais il respecte l’ADN de la série Tomb Raider avec quelques clins d’œil sympas au jeu tout en réinterprétant le scénario d’une manière plutôt surprenante.

Et cela commence par l’introduction du film qui est probablement plus intéressante que celui du jeu duquel il est adapté. On y découvre une Lara jeune adulte et rebelle qui refuse de croire à la mort de son père après qu’il ait disparu 7 ans auparavant. Et c’est finalement, lorsqu’elle est prête à récupérer l’héritage de son père qu’elle trouve une piste pour “le retrouver”, l’île de Yamatai et le tombeau de la reine japonaise Himiko… Il s’en suit alors une grande aventure qui verra Lara vivre lune grande épopée (aventure qui diffère beaucoup du jeu). Sans trop en dévoiler, il y a un élément central absent du jeu qui est ici présent et qui offre une nouvelle interprétation à l’histoire qui permet aux personnes qui ont fait le jeu de profiter d’une histoire inédite finalement. Et si ces éléments apportent une nouvelle histoire, ce n’est pas pour autant que cela en fait un bon scénario ou un bon film.

tomb raider

Revenons quand même à Lara, car ce film aura dû s’appeler à mon sens Lara Croft Origins, car c’est bien de cela dont il est question. Je n’avais aucune crainte avec Alicia Vikander sous les traits de Lara. Enfin, c’était avant d’avoir vu les trailers qui ne font pas du tout honneur au film. Et j’ai vite été rassuré par l’actrice qui campe une Lara déterminée et prête à aller au bout des choses et même si elle prend plutôt cher pendant une bonne partie du film. Cela diffère un peu du jeu où Lara passe de jeune femme naïve et chétive à une machine de guerre armée d’un arc. Dès le début du film, on y découvre une Lara bien plus forte qu’elle ne le laisse présager.

Pour autant, bien qu’ayant eu un budget conséquent, la production et la réalisation de Tomb Raider sont curieuses et peuvent sembler en deçà de grosse production hollywoodienne. Je prends l’exemple de Pacific Rim Uprising qui gère les moments faibles et forts comme s’il courait un marathon. Pour Tomb Raider, c’est différent le ton du film est très linéaire avec des moments où le rythme s’accélère, plus comme une course de sprint. Pour le coup, le film ne s’embarrasse pas de scène inutile (et c’est une bonne chose) même s’il manque quelques unes qui auraient rendu le film plus consistant. Les effets spéciaux sont aussi trop visible et c’est vraiment dommage, car cela casse l’immersion.

tomb raider

Au final, je dirais que j’ai bien aimé ce film. Avec du recul, je dirais même qu’il s’agit de la meilleure adaptation de film issu d’un jeu vidéo que j’ai pu voir, il faut dire que l’exploit n’était pas très difficile. Tomb Raider n’est pourtant pas exempt de défaut. Cependant, le casting est solide, le scénario pour un film de 2h tient la route, même s’il manque quelques scènes. Je mettrais quand même un gros bémol sur la VF (pas le doublage), mais les dialogues qui utilisent des tournures de phrases et expressions qui ne collent pas toujours très bien à la situation. Je n’attendais pas grand-chose de ce film et j’ai agréablement surpris.

[amazon_link asins=’B07BHFB8TB,B00UBJ5JEM,B01MFFU0G7,B07BF39RMF’ template=’ProductCarousel’ store=’grettogeek-21′ marketplace=’FR’ link_id=’c0e963e6-4150-11e8-a0b0-5f2e02024336′]