avis golden kamui cover

AVIS Golden Kamui: Chitatap hinna hinna

Découvrez mon avis sur la série animée Golden Kamui

Je viens tout juste de terminer la seconde saison de la série animée Golden Kamui qui est disponible sur Crunchyroll et je vous propose de découvrir aujourd’hui ce que j’en ai pensé.

Pour rappel, la série animée Golden Kamui a commencé en 2014 et compte 16 tomes reliés au japon (la série compte 13 tomes chez nous chez Ki-oon). Nous devons le manga à Noda Satoru connu pour le manga Supinamarada! (série terminée en 6 tomes et non disponible en France). C’est Geno Studio qui produit la série et c’est un studio très récent qui travaille bien puisqu’on peut le retrouver sur la série Kokkoku (disponible sur Prime Video) mais aussi sur le film Genocidal Organ faisant partie de la trilogie Project Itoh.

Au début du vingtième siècle, Saichi Sugimoto, un vétéran de la guerre russo-japonaise surnommé “l’Immortel” décide de partir pour une ruée vers l’or dans l’espoir de venir en aide à la femme de l’un de ses compagnons mort au combat. Durant son périple, il trouve des indices sur de l’or cachés par des criminels corrompus.
En compagnie d’une Aïnou nommée Ashirpa, qui lui a sauvé la vie des climats difficiles du Nord, ils se risquent dans une aventure de survie à la recherche de l’or et de la femme de son ancien camarade. – nautiljon

Inutile de faire durer le suspense plus longtemps, car Golden Kamui est l’une des meilleures séries animées de l’année. De part sa production carré, ses personnages hauts en couleurs, l’humour présent malgré le côté dramatique et certaines scènes sanglantes, Golden kamui est vraiment une excellente série qui mérite que l’on s’y attarde.

Le scénario tourne autour d’une grosse somme d’argent caché que plusieurs groupes cherchent à s’approprier. On suit Sugimoto qui en cherchant la trace de ce trésor va rencontrer la jeune ainou Ashirpa dont le père a caché le trésor. Ils se lancent tous les deux dans une quête où ils vont se faire des compagnons et des ennemis et où les vrai motifs de chacun ressortiront tôt au tard et souvent au détriment de notre duo de personnage. Cette quête mettra tout ce petit monde à rude épreuve puisque les affrontements feront des morts, des blessés…

Pour autant, le côté dramatique de la série laisse souvent place à un humour que je qualifierais de chaleureux. Et souvent les scènes de repas donnent lieu et des passages vraiment drôles qui permettent aussi aux différents personnages de créer des liens. C’est aussi ces liens entres les personnages qui entrent parfois en conflits si bien que des ennemis d’autrefois deviennent des alliés qui font le sel de cette série.

Je dois avouer que c’est plaisant de retrouver une série dans le Japon du 20ème siècle qui met en avant la culture “ainou” entre autre. Il y a aussi un contexte historique qui n’est pas forcément expliqué, mais qui semble respectée. Certains scènes sont aussi là pour épaissir un peu “le lore” et notamment sur le début de la série et toute la partie où Sugimoto et Ashirpa survivent seules dans les montagnes.

Mais pour résumer tout le bien que je pense de cette série, je dirais qu’elle propose une sorte de chasse au trésor qui mêle tension, humour avec un panel de personnage différents et intéressants. Ah oui, et c’est visuellement réussie aussi, c’est à ne pas sous-estimer. Clairement, c’est l’une des meilleures séries de l’année et vous ne devez pas la zappe, sinon gare à vous.

[amazon_link asins=’B01EUDTXCI,B01F2Y1QJ2,B01F2Y1QOW’ template=’ProductCarousel’ store=’grettogeek-21′ marketplace=’FR’ link_id=’cdee4d0a-0bea-11e9-8bda-f316ff8b0c3f’]