AVIS Rock of Destruction – One shot

Date de sortie
20 mai 2021
Editeur VF
Omake Manga
Auteur
Norihiko Kurazono
Boutique

Découvrez mon avis sur le one shot Rock of Destruction.

Cela fait maintenant quelques jours que le one shot Rock of Destruction est disponible chez nous. J’ai eu l’occasion de le lire, il y a quelques jours et je vous propose aujourd’hui de découvrir ce que j’en ai pensé. Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, c’est l’heure des présentations.

Rock of Destruction est donc un manga en un tome de Norihiko Kurazono qui est sorti en 2019. La série avait initialement été publiée dans le Shunen ga Yuku! Special dès 2016. Pour info, trois chapitres ont été publiés avant que Norihiko Kurazono ne propose les différents chapitres qui forment ce oneshot. C’est donc Omake Manga qui propose Rock of Destruction depuis mai 2021.

Une bande de potes décide de passer quelques jours dans une immense demeure, située dans une région réputée pour ses phénomènes paranormaux particulièrement sordides. Le but du week-end pour ces étudiants ? Manger, picoler, passer du bon temps avec les filles et surtout, s’offrir quelques sensations fortes. Sauf que les légendes primitives ne sont parfois pas que de simples légendes. Lorsqu’ils retrouvent l’un de leurs amis affreusement mutilé et démembré, ils comprennent que la nuit va être longue, très longue. Et surtout, l’apparition de monstres hyper violents ne leur laisse aucun espoir de survie. À moins que…

Mon avis perso sur ce one shot

J’aime beaucoup les séries courtes et les one shot et je suis donc très heureux de vous donner mon avis sur celui-ci qui a pas mal de qualité. La difficulté étant d’accrocher le lecteur dans une histoire qui quoi qu’il arrive se termine assez vite.

Et dans ce sens, j’ai été plutôt pris par les évènements dépeints dans Rock of Destruction. Le point de départ est le teen-movie américain. En effet, puisqu’il s’agit d’un groupe de jeune qui passe quelques jours dans une villa dans un coin reculé. Les choses dérapent assez vite à cause de ce fameux “rocher de la destruction” qui est bien évidemment au centre de l’intrigue de ce one-shot. En ce qui concerne l’histoire, je dois dire que celle-ci n’est pas pour tout le monde. Il est judicieux de ne pas offrir ce manga à de jeunes enfants à cause de violence  assez crue et débridée présente dans ce manga.

rock of destruction

En ce qui concerne le casting de personnage, il est finalement anecdotique, mais ce ,n’est même pas préjudiciable tant les personnages ne sont que des éléments d’un ensemble qui devient cohérent après avoir tout lu. Qui plus est, l’auteur joue clairement avec les émotions du lecteur face aux mises à mort auxquelles seront soumis les différents personnages. Quelque part, Rock of Destruction est un manga plutôt divertissant même si son histoire et ses personnages ne sont au final pas forcément du plus grand cru.

Pour ce qui est du dessin, c’est en revanche très réussie. Il y a un côté minimaliste dans le dessin qui contraste avec le soin du détail accordé aux visages et aux expressions des personnages. Ça colle parfaitement aux côtés gores presque horrifiques de ce manga. Pour le coup, la lecture est hyper agréable, même si l’histoire dépeinte est plutôt dramatique (et je suis soft là). Forcément, je vais éviter de recommander ce manga aux jeunes enfants. Si vous n’aimez pas trop le gore, passez votre chemin et dans le cas contraire, foncez.

rock of destruction