TEST AfterShokz Aeropex : Un casque surprenant

Dernière mise à jour:

Découvrez mon avis sur l’Aeropex d’AfterShokz, un casque à conduction osseuse qui devrait vous plaire

Lorsque l’on veut s’équiper en audio, on va partir sur un casque à arceaux classique ou encore des intra qui sont à la mode en ce moment. Personnellement, j’ai opté pour ces deux écoles. Et si j’en suis plutôt satisfait, il y a bien une activité qui n’est pas très agréable avec un casque classique ou même des intras: le sport.

J’ai bien essayé des intras pour du running, mais c’est un non définitif. C’est là qu’intervient AfterShokz qui propose une gamme de casque à conduction osseuse. La conduction osseuse comme son nom l’indique ne transmet pas le son par des hauts parleurs vers les tympans. Ce sont les os du crâne qui transmettent le son directement à l’oreille interne. L’Aeropex d’AfterShokz est donc le modèle que j’ai pu testé et je vous propose de découvrir ce que j’en ai pensé.

L’unboxing de l’Aeropex d’AfterShokz

L’Aeropex est vendu 169,95€ et à ce tarif nous avons droit à un packaging soigné. Celui-ci contient le casque, son étui en silicone avec sa fermeture aimantée, deux câbles de recharge en USB propriétaires, une paire de boules quies et la notice.

Notez la présence de deux câbles de recharge en USB. Ces derniers sont dans un format propriétaire, c’est donc une bonne idée d’en fournir un autre de rechange.

On fait le tour du design et de l’ergonomie

aftershokz aeropex screenshots

L’Aeropex propose un design plutôt sobre mais qui se veut efficace puisqu’une fois sur les oreilles, il est discret et se révèle être très léger. Les écouteurs sont reliés par un arceau en titane recouverts de silicone ce qui lui permet d’atteindre un poids de 26g. Finalement, si c’est très léger, il n’y a pas de réglage ou de serrage pour un meilleure ajustage autour du crâne. Le casque se pose au-dessus des oreilles, l’arceaux derrière le crâne et les deux écouteurs au-dessus des tragus.

Au niveau des touches de contrôles, il y en a trois facilement repérables. Le bouton d’allumage qui sert aussi à monter le son, Un autre pour baisser le son et au autre sur l’écouteur gauche pour gérer la pause et le changement de son. Ce casque peut aussi prendre des appels puisqu’il possède des micros, mais le résultat n’est pas très convaincant.

aftershokz aeropex screenshots

Une fois posé, le casque ne bouge pas trop, mais il arrive que les écouteurs se déplacent un peu et à ce moment, on perd donc un peu le son. C’est donc dommage de ne pas pouvoir « plier » un peu l’arceau pour le mettre en forme, histoire de le serrer autour du crâne.

Pour autant, j’ai été surpris pendant mes sessions de running où ce casque s’est révélé être très pratique. Il n’obstrue pas le conduit auditif, ce qui permet d’être attentif à ce qu’il y a autour de soi. Le niveau de son reste toujours au même niveau dans les zones assez bruyantes sans qu’il ne soit audible pour la foule autour. Ce casque est aussi certifié IP67 donc « insensible à la pluie et la transpiration », ce qui est plutôt une bonne nouvelle lorsqu’on l’utilise en temps de pluie.

Et la qualité du son dans tout ça ?

La première chose à dire est que j’ai été surpris de la qualité du son de l’Aeropex. On le sait, la qualité des casques à conduction osseuse n’est pas encore au niveau de la concurrence. Et bien ce casque m’a fait une belle impression avec un son qui donne l’impression d’être autour de soit à 360°. La reproduction du son est bonne, sauf au niveau des basses qui offre un rendu très plat. Attention quand même à bien placer le casque puisqu’à chaque mouvement, le niveau du son baisse. Le fait de ne pas pouvoir serrer l’arceau reste quand même bien gênant à ce niveau.

Au final, je dirais que j’ai apprécié ce casque bien qu’en dessous de la concurrence en ce qui concerne les basses. En revanche, je le valide totalement pour la pratique du sport ou si vous avez besoin d’être attentif à ce qui se passe autour de vous sans gêner les autres avec votre musique. En ce qui me concerne, ce casque va devenir mon partenaire privilégié lors de sessions de running.

TEST AfterShokz Aeropex : Un casque surprenant
Positifs
Un son très agréable
Une bonne autonomie (8h)
L'ergonomie du casque et ses "boutons physiques"
Ultra léger (26g)
Négatifs
On ne peut pas serrer l'arceau
Les basses vraiment trop en retrait
Compatible uniquement avec le codec SBC via bluetotth
Un peu cher (169,95€)
7
Boutique

Available for Amazon Prime