warriors orochi test screenhots

TEST Warriors Orochi 4: Le crossover défouloir est de retour

Découvrez mon avis sur la version PS4 de Warriors Orochi 4

Après un Dynasty Warriors 9 qui était vraiment décevant, la team Omega Force revient avec un nouveau muso crossover: Warriors Orochi 4 et la question est de savoir si ce titre prendra la même pente que son prédécesseur. Il est un peu difficile de se situer entre les Dynasty Warriors, Samurai Warriors, Warriors All-Stars et maintenant Warriors Orochi sans oublier les licences de manga ou même de jeu vidéo qui se sont laissé essayer par ce genre de jeu très particulier.

warriors orochi test screenhots

La team Omega Force a décidé de tenté le pari du monde ouvert en plus d’un passage à l’Unreal Engine 4 pour Dynasty Warriors et je peut dire que le résultat n’était clairement pas à la hauteur. Et donc Warriors Orochi 4 entend utilise le précédent moteur du studio et si pour le gameplay, les fans ne seront pas dépaysés. Ce n’est pas la même en ce qui concerne la partie technique du jeu, mais j’y reviendrais.

Warriors Orochi 4 est un gigantesque crossover qui contient 170 personnages issues de Dynasty Warriors, Samurai Warriors et même des précédents Warriors Orochi avec son lot de personnage inédit issu des mythologies nordiques et grecques. L’histoire n’est qu’un prétexte qui nous sert une espèce de soupe indigeste. Heureusement que le tout est agrémenté de quelques cinématiques, car c’est à se tordre de douleur tant le scénario est catastrophique. La campagne du jeu vous tiendra éveillé une dizaine d’heure en ligne droite et en se focalisant sur une seule équipe de personnage, mais la rejouabilité et encore une fois excellente à condition d’aimer le farm (ou la formule muso). Notez que la totalité de cette campagne peut être faite en coopération local (sur console et pc) et en ligne. On y trouve aussi un mode PVP anecdotique et des missions secondaires qui se déroulent dans des niveaux déjà parcouru. Notez qu’après avoir fini la campagne, vous débloquez un mode de difficulté supplémentaire qui vous permettra de looter des armes uniques.

warriors orochi test screenhots

Pour son gameplay, Warriors Orochi nous offre ce qu’il y a de mieux dans la formule muso en nous permettant de partir en mission avec 3 personnages que l’on peut intervertir en temps réelle. La formule gagne en dynamisme avec l’ajout de deux attaques magiques ainsi que d’une attaque muso supplémentaire et lorsque l’on ajoute cela au système de combo puis avec le fait de pouvoir switcher les personnages à la volée, cela rend l’expérience de jeu vraiment plus jouissive que jamais. L’accessibilité reste de mise puisque toutes les actions, combos et techniques spéciales se lancent de la même manière, même si elles diffèrent toutes selon les personnages utilisés. Ces personnages sont d’ailleurs fondamentalement différents puisqu’ils appartiennent tous à l’une des 3 classes présentes en jeu et même lorsqu’ils font partie de la même classe, il n’utilisent pas forcément le même style de combat et ne partagent pas forcément le même type de magie.

Pour encourager le fait de varier les personnages joués, Warriors Orochi 4 intègre un système qui fait gagner de l’expérience aux personnages.  Le gain d’expérience permet de gagner des niveaux qui débloquent des points de compétences qui permettent d’améliorer les caractéristiques des personnages. On va aussi pouvoir agir sur nos personnages via le loot qui ne concerne que les armes. Des armes que sur lesquelles on va pouvoir ajouter, modifier ou retirer des traits passifs comme des dégâts supplémentaires, ajout de dégâts élémentaires ou encore le fait d’augmenter les chances de loot.

warriors orochi test screenhots

Vous aurez aussi accès à un arbre de compétence globale qui est donc de base activé pour tous vos personnages. Cela est vraiment une bonne idée puisqu’en progressant vous aurez parfois envie de jouer un personnage que vous venez tout juste débloquer. Cela permet de pouvoir le jouer même avec une grande différence de niveau avec votre équipe de base sans avoir à trop souffrir de son manque de puissance.

Pour ce qui est de la technique, Warriors Orochi 4 utilise son précédent moteur et clairement, ce n’est plus possible. Évidemment, le passage raté de Dynasty Warriors 9 sur l’Unreal Engine 4 ne doit pas décourager Omega Force. Et en l’état Warriors Orochi 4 n’est pas une catastrophe, mais je sens bien que le moteur a donné tout ce qu’il pouvait. Il est vraiment temps de passer à autre chose. Globalement, le framerate reste fluide sauf dans les dernières missions où chaque zone est littéralement remplie de centaine d’ennemis, ce qui fait ramer un peu les animations des attaques spéciales. C’est sur la réalisation globale que les limites de ce moteur sont visibles et même Yakuza 0 peut se targuer d’être plus jolie et plus ambitieux que Warriors Orochi 4 et c’est un problème.

warriors orochi test screenhots

Warriors Orochi 4 est probablement le muso le plus réussi depuis un bon moment. Il allie fan-service, accessibilité dans les mécaniques de jeu et dans son système de combat en apportant quelques nouveautés, mais sans dénaturer l’essence de la série. On peut raller pour le manque d’ambition du jeu qui est resté sur le précédent moteur de jeu du studio. Une chose est certaine, il s’agit du muso qu’il faut faire, si vous avez envie de découvrir le genre puisque qu’il est spectaculaire, accessible, avec du multijoueur et une aventure de base qui n’est pas trop longue. C’est un peu le fan de la série qui parle, mais cela fait un bon moment que je n’avais pas autant apprécié un muso et ça fait énormément de bien.

.[amazon_link asins=’B07D2KHYGR’ template=’ProductCarousel’ store=’grettogeek-21′ marketplace=’FR’ link_id=’714ce4a7-d37c-11e8-bb0e-9b840de8a4db’]