the punisher netflix

The Punisher : Mon avis sur le retour de Frank Castle sur Netflix

Mon avis sur The Punisher, la nouvelle série Marvel disponible sur Netflix

L’arrivée de la série The Punisher sur Netflix était une bonne occasion de retrouver Jon Bernthal sous les traits de Frank Castle après son passage dans la seconde saison de Daredevil. En effet, c’est à la suite de la seconde saison de Daredevil que Netflix et Marvel ont décidé de donner suite aux aventures de Frank Castle dans un arc solo (qui n’entre pas vraiment dans le continuum espace temps “Daredevil, Jessica Jones, Luke Cage et Iron Fist” qui avait donné lieu à la décevante série The Defenders plus tôt dans l’année).

[spoiler]

Bien évidemment, l’arc scénaristique de The Punisher vient s’intercaler après la seconde saison de DaredevilFrank Castle pense avoir vengé sa famille et porte le nom de Pete Castiglione alors que tout le monde le pense mort. Franck va alors sortir de son trou à cause d’un hackeur nommé Micro qui le force à reprendre du service… En effet, durant son temps dans l’armé Franck a été dans un programme illégale mené par la CIA qui n’hésitait pas à utiliser le meurtre et la torture pour glaner des renseignements. Il ne s’agissait que d’une façade pour un traffic de drogue à grande échelle… Micro a découvert un enregistrement vidéo d’un assassinat et sollicite l’aide de Frank après que le FBI ait chercher à le tuer…  Ce duo improbable va alors tout faire pour découvrir ce qu’il s’est passé…

Si Micro aka David Liebermann est l’un des nouveaux personnages alliés à Franck, on peut y ajouter l’agent du FBI Dinah Madani qui avait reçu un enregistrement vidéo de la part de Micro et qui va tout faire pour résoudre cette enquête alors que ses supérieurs lui mettent des bâtons dans les roues. Karen Page est aussi de la partie et aidera aussi Frank. En ce qui concerne, les ennemis, il y a avant tout Rawlins, le cerveau derrière l’opération Cerberus mené en Afghanistan. Et je n’oublie pas Billy Russo, autrefois meilleur ami de Franck.

[/spoiler]

The Punisher a donc débarqué sur Netflix à la mi-Novembre avec 13 épisodes qui alternent entre des scènes d’actions ultra-violentes et des phases plus calmes. En effet, la facilité aurait été de proposer une série où Frank Castle déchire tout et tout le monde pendant 13 épisodes, ça aurait été fun pendant quelques épisodes, mais trop de violence tue la violence, n’est-ce pas ? Du coup, nous avons eu droit à un scénario qui puise son essence dans la vengeance de Frank après le massacre de sa famille avec quelques éléments qui s’éloignent du comics. Le plus évident est le personnage de Billy Russo/Jigsaw qui est une espèce d’alter-ego à Frank. Dans la série, Billy et Frank ont servie ensemble, ce qui a forgé leur amitié. Cependant, Billy n’est pas le personnage que l’on croit et c’est même évident si on a lu le comics.

Au-delà, de toute cette histoire de vengeance, il y a d’autres petits arcs qui viennent donner de la consistance à la série: celui de la famille Liebermann, celui de Lewis, un jeune militaire un peu pommé et tout le long de des 13 épisodes, on suit aussi l’agent Madani à travers son enquête. Finalement, The Punisher, ce n’est pas jute Frank qui tire sur tout le monde. Chaque nouveau personnage a son importance tout en étant introduit de manière intelligente et en ayant un vrai rôle dans l’histoire. De ce fait, on n’est pas dans un flux continuel de personnage qui débarque pour disparaître à la fin d’un épisode. Pour le coup, c’est aussi plus simple d’établir les motivations des personnages et de voir que leurs actions et pas seulement celles de Frank une réelle incidence sur le scénario.

the punisher netflix

Bien évidemment, Frank est le personnage principal et un peu comme les autres séries Marvel, il n’est pas question d’en faire un héro indestructible à la morale sans faille. Ce n’est déjà pas le cas de The Punisher dans le comics qui est l’un des personnages parmi les plus controversé. En effet, Frank s’est donné une mission: se venger de ceux qui ont ter sa famille. C’est devenu sa seule raison de vivre. Frank est un homme torturé qui se lève tous les jours après un cauchemars où il voit sa femme et ses enfants se faire tuer. Il se sent coupable comme s’il les avait lui-même tuer. Il sait très bien que sa croisade ne fait pas de lui quelqu’un de bien et c’est presque comme s’il attendait que la mort vienne le chercher. Pour autant, on ne peut pas le cataloguer de “vilain” car il ne s’en prend jamais à des “innocents”.

Finalement, parmi les séries Marvel disponibles sur Netflix, The Punisher est la plus aboutie. La série est simple à suivre, Frank Castle est un personnage intéressant et non parce qu’il est une machine à tuer, mais par toute la psychologie qui l’entoure. Il est très loin de prototype classique du héros Marvel type Avengers. C’est un personnage torturée qui s’est donné une mission et qui se donne les moyens de la réussir. Les personnages secondaires ont leur mot à dire et même “les méchants” bien que stéréotypés arrive tant bien que mal à être à la hauteur de Frank. Ma seule interrogation concerne une éventuelle suite qui pourrait être mise en chantier, car avec un tel personnage, il est fort à parier que Netflix et Marvel vont vouloir capitaliser dessus.

the punisher netflix

Donc voila, The Punisher est une série à ne pas mettre devant les enfants pour des raisons évidentes de scènes violentes, mais ce n’est pas que ça. Faut pas non plus déconner, il ne s’agit pas de la série du siècle. Elle reste cependant au dessus des Daredevil et cie. Vous voilà donc prévenu.

Au passage, si vous avez envie de vous faire d’autres séries Marvel sachez qu’il n’y pas que Netflix qui en produit chez ABC, on avait déjà Agents of Shield et Agent Carter. Cette année d’autres séries sont arrivées: Les Inhumains sur ABC (qui n’est vraiment pas terrible), The Gifted chez la Fox (qui se regarde) et Runaways sur Hulu dont la diffusion vient tout juste de démarrer.