shangri-la frontier

AVIS Shangri-La Frontier – Tome 1

Dernière mise à jour:

Découvrez mon avis sur le premier tome du manga Shangri-La Frontier

Shangri-La Frontier est un manga du duo Rina Kata et Ryosuke Fuji qui a débuté en 2020 dans le Shuukabn Shounen Magazine de la Kodansha. On compte cinq tomes au Japon. C’est Glénat qui gère ce manga en France ainsi, le second tome vient tout juste d’arriver chez nous au moment où j’écris ces lignes.

Sunraku est un passionné de jeux vidéo un peu particulier, qui voue sa vie à s’essayer aux pires “bouses“ : scénario bancal, bugs dans tous les sens… il se délecte à déjouer tous ces pièges ! Mais lorsqu’il décide pour une fois de s’attaquer au MMORPG Shangri-La Frontier, un Greatest Of All Time aux trente millions de membres inscrits, il ne se doute pas qu’il devra faire preuve de tous ses talents pour venir à bout d’une épreuve encore plus corsée. Et tout ceci, affublé d’un masque ridicule ! Suivez notre héros pour vous aventurer avec lui dans un monde de fantasy, vous mesurer aux monstres légendaires, (faire un peu de levelling entre deux missions), collaborer avec les meilleurs joueurs… et surtout n’oubliez pas de sauvegarder avant que vos points de vie n’arrivent à zéro !

Mon avis perso sur le premier tome

Quelle surprise !! J’avais un apriori négatif à cause de la jaquette de ce manga qui ne me donnait pas du tout envie. Je me suis quand même rabattu sur ce premier et j’ai bien aimé ce premier tome finalement. Il faut dire que l’histoire et son scénario mélange manga et jeu vidéo sans aller dans l’isekai façon Sword Art Online. Il y a bien une histoire de MMO virtuel à base de casque VR. Ici, c’est un peu la grande aventure fantasy, mais façon VR et ça fonctionne plutôt bien.

J’aime beaucoup le parti pris du personnage qui est surtout là pour démonter le jeu. En gros, c’est un joueur qui aime les jeux éclatés avec un équilibrage merdique et des bugs de fou malade. Du coup, venir se mesurer à Shangri la Frontier, le jeu du moment qui représente un nouveau challenge qu’il est tout impatient d’affronter.

Pour le moment, il ne se dégage pas vraiment d’objectif final particulier. Mais, nous avons là un titre agréable à suivre en tout cas pour ce premier tome. J’ai quand même un peu de mal avec le dessin et non pas parce qu’il est mauvais. Simplement, je trouve que le titre manque un peu d’originalité. le style de dessin me parait trop vide. J’ai parfois eu l’impression que le dessin était juste là pour faire beau sans essayer d’apporter un surplus d’âme. Ca reste subjectif , mais ça en plus du fait que le scénario ne donne pas encore de direction me font penser que nous avons droit là à un titre un peu fast-food. C’est bon sur le moment, mais on l’oublie un peu après. A voir si la suite remonte un peu le niveau.