persona 5

C’est l’heure du bilan…. Ohhhh yeahhh, 2017 je t’ai bien kiffé

Mon bilan de l’année 2017 en full-blabla

2017 touche à sa fin, l’heure de faire le point est arrivé. 2017 a été une belle année en termes de jeu vidéo et il n’est pas simple de ressortir le GOTY. Il y a eu énormément de jeu dont certains qui me sont passés sous le nez. En revenant un an plus tôt, mes grosses attentes pour 2017 était Mass Effect Andromeda, Ghost Recon Wildlands, Vampyr, Scalebound, Destiny 2, The Surge et Horizon Zero Dawn. Dans le lot, Vampyr a été repoussé en 2018 et Scalebound a été annulé, malgré tout hormis The Surge que je n’ai pas vraiment apprécié et un Mass Effect Andromeda sur lequel j’ai préféré faire l’impasse je me suis pas mal amusé sur Ghost Recon Wildlands et Horizon Zero Dawn. Une chose est sur pour leGOTY, ça va clairement ce jouer entre Persona 5, Assassin’s Creed Origins et Wolfenstein 2 The New Colossus.

En ce qui concerne les MMORPG, l’année a été très calme entre The Elder Scrolls Online et Black Desert Online, il n’y a pas grand-chose qui aura occupé mon année. Malgré cela la récente annonce de AI:R et l’arrivée de Bless Online devraient m’occuper une partie de l’année 2018 (sans oublier Project TL qui remplace Lineage Eternal). Sinon, il y a bien quelques titres qui m’ont bien surpris comme: Total War Warhammer 2, Yakuza Kiwami, Lawbreakers… Une chose que l’on peut vérifier depuis quelques années, c’est la fréquence des grosses sorties qui s’étalent plus sur une année qu’auparavant. En général, le mois de janvier n’est pas un grand mois niveau sortis JV. Pour 2018, on a Dragon Ball FighterZ et Monster Hunter World qui vont se tirer la bourre à côté de Ni no Kuni 2. Et pareil pour février… Bref, il a y toujours de quoi s’occuper chaque mois, il y a même tellement à s’occuper que je regrette le fait que les journées ne durent que 24h.

monster hunter world 01

Il s’est aussi passée une chose intéressante cette année: je me suis acheté une PS4. Et oui cela fait plus de 10 ans que je n’ai plus acheté de console. Et je dois dire que je me suis régalé dessus. Je ne suis pas de ceux qui revendiquent le PC Master Race, je ne suis pas d’accord sur l’opposition qui est faite entre le PC et les consoles. Alors parfois certains jeux piquent un peu les yeux, j’ai un gros problème avec les jeux pas fluide et que ça soit sur PC ou console. Plus je “vieilli” plus je suis intransigeant avec la qualité d’image et un conseil que je peux vous donner, c’est d’investir dans un super écran ou une super télé. Pour avoir testé divers setups, tu branches une Xbox One X sur un écran 4K HDR a bas prix (env. 600€) et bien le rendu sera meilleur sur un écran PC 1080p G-Sync à 400€. Et même pas besoin d’écran de PC, le comparatif se fait encore plus facilement sur 2 télés 4K, c’est le jour et la nuit entre certaines, mais le prix n’est pas le même. En y repensant, le marketing nous fait oublier que ça fait déjà quelques générations de consoles que Sony et Microsoft nous la mette à l’envers. C’était déjà le cas des PS3/Xbox 360 qui ne faisait pas tourner les jeux en HD native (720p), il y a ensuite eu la PS4 et la Xbox One où les jeux ont eu du mal à arriver en 1080p 60fps… et là, on nous vend de la 4k upscalé (4k pas native) exception faite de certaines exclusivités… C’est tout ce blabla qui m’exaspère, c’est comme si tu vas à un concert de Beyoncé qu’elle est tombé malade et que t’as Cindy Sanders qui assure l’intérim… La déception est là. Malgré tout si le manque de transparence à ce niveau m’exaspère, cela reste quelque chose que les joueurs ont accepté depuis très longtemps et finalement, le débat de la résolution dans le JV ne sert qu’à faire parler, ce n’est pas seulement sur ça que l’on doit juger nos jeux vidéos.

Il y a aussi autre chose que m’a frappé cette année et c’est dans les habitudes des joueurs, j’ai l’impression que cette année est un vrai tournant dans le jeu vidéo. Que cela soit par l’avènement du “jeu service” et le désamours du jeu solo par une partie de la communauté, la place que prends le dématérialisé, sans oublier les initiatives portées par Limited Run, Strictly Limited Games et d’autres. Finalement, entre le Hardcore Gamer et le Casu, nous (les joueurs) étions très loin de la réalité. Il y a pas mal de type de joueur et cela se ressent dans les grosses ventes, mais aussi à travers les gros bides de l’année. J’ai la petite larme à l’œil quand je vois Bethesda qui peine vraiment à vendre ses jeux résolument solo et de qualité (de passable à excellent) depuis Dishonored 2, l’année dernière. La puissance du marketing est là même si cela ne se vérifie pas toujours. Ainsi des titres comme Destiny 2 ou Call of Duty se vendent toujours, quand des Wolfenstein 2 ou The Evil Within 2 ne s’en sortent pas ou pas très bien. Et que dire de l’affaire des lootboxes qui a été mis en avant par “des jeux qui se sont tous vendues”. Je suis tenté de dire qu’entre ce que les joueurs disent et ce qu’ils font, il y a une énorme différence. Simplement, la communauté des joueurs est loin d’avoir une voix commune, c’est pire que la politique et ses différents partis. Et si j’ai parfois l’impression que l’esprit du jeu vidéo se perd, ce n’est qu’une question de temps avant qu’il ne nous surprenne encore avec des titres et des expériences toujours plus originales les unes que les autres.

Destiny 2 Screenshot - 0055

Pensez à la Swich qui, malgré son catalogue de jeu recyclé arrivent à tirer son épingle du jeu (grâce à des jeux comme Zelda Breath of The Wild), j’abuse un peu sur le côté jeu recyclé, car là où Nintendo a réussi, c’est bien sur le fait de proposer de grosses exclues aux bons moments. Le bilan de la première année de la Switch risque d’être assez balèze. Et que dire du relatif succès du PSVR que beaucoup pensaient voué à l’échec et qui s’en tirent avec un chiffre de vente plus qu’honorable. J’en reviens finalement au fait qu’il y a tellement de type de joueur qu’on ne peut plus tellement affirmer qu’un jeu, un accessoire, une console va se planter ou rencontrer un grand succès.

Il y a aussi un autre phénomène qui a vu des éditeurs au moyen limité comme Focus Home (entre nous qui aurait cru au formidable succès de Farming Simulator), 505 Games ou THQ Nordiq arriver à s’en sortir sans pour autant croulé sur l’or. Et même des studios indépendants, voir de petits éditeurs arrivent à sortir de gros hits: Conan Exiles et bien sur PUBG. Tout ça pour dire, que les joueurs sont toujours en quête d’aventures nouvelles, cela passe par des effets de modes comme on en a eu avec les FPS militaires, les MOBA, les MMO F2P asiatiques, les jeux de zombies, les MMO de survie et les Battle Royale, sans oublier les Minecraft-like.

Wolfenstein 2 The New Colossus Test

Ouais, je peux vous le dire, je kiffe toujours autant le jeu vidéo, mais ce qui a plus changé, c’est probablement le regard que portent les gens sur cette “pratique culturelle”. Je ne me suis jamais vraiment caché même si je ne le cri pas sur les tous toits. Mais je n’hésite pas à discuter de jeux vidéos avec des collègues hommes et femmes joueurs comme non-joueurs. Il est vrai que beaucoup estiment que le jeu vidéo, c’est pour les enfants, c’est violent… Bref, et les médias ne traitent pas souvent le sujet avec professionnalisme. Pour autant, le cupidon du jeu vidéo continu de frapper le cœur des joueurs et il va falloir vous y faire si ce n’est pas encore le cas,  car cela ne fait que commencer.

P.S : On se retrouve dans quelques jours pour mon top 5 sur l’année ainsi que mes déceptions niveau jeu.