Steam Spy n’est peut-être pas si mort que ça

Steam Spy n’est pas encore mort

Vous avez probablement entendu parler du GDPR (ou RGPD), la nouvelle législation européenne en ce qui concerne la protection et gestion des données personnelles qui entre en vigueur à la fin du mois de mai prochain. En matière de donnée personnelle, la législation datait de 1995 donc autant dire qu’elle avait bien besoin d’une remise à neuf, qui vient largement mettre à jour et ajouter tout un tas de directives bienvenues. Et si j’écris dessus aujourd’hui, c’est car cela provoque directement et indirectement un sacré bordel chez certains acteurs du jeu vidéo. En effet, depuis plusieurs semaines maintenant, il n’est pas rare de voir certains services ou jeux annoncé la fin de leur exploitation en Europe. Il faut savoir que les entreprises qui ne se conformeraient pas au GDPR s’exposent a de grosses sanctions financières.

Dernièrement, Steam a effectué certains changements (dans les règles de confidentialités ) qui vont dans le sens du GDPR et ont rendus inutile les services qui récupèrent les données utilisateurs comme Steam Spy connu comme l’un des plus fiables fournisseurs de statistique sur la plateforme de Valve. Sergey Galyonkin, le fondateur de Steam Spy annonçait dans la foulée de cette annonce (en avril dernier) que Steampy ne serait plus mis à jour étant dans l’impossibilité de récupérer les données des utilisateurs, mais que Steam Spy resterait ouvert.

Steam Spy n’est pas mort. En effet, Galyonkin s’est exprimé via un post sur Medium pour donner son avis sur les changements apportés par Steam qu’il ne juge pas influencés par l’application des règles du GDPR. Il explique aussi qu’il travaille sur un nouvel algorithme qui n’est pas encore au point, mais qui est prometteur. Pour le moment, Steam Spy n’offrira pas toutes les statistiques disponibles tant que le nouvel algorithme ne sera pas totalement fonctionnel.

Plus d'articles
destiny 2 cover sorties jeux vidéos
Destiny 2 : Les dates de la bêta PC et ses configurations