screenshot crucible

TEST Crucible : C’est toujours pas ça

Date de sortie
21 mai 2020
Développeur
Relentless Studios
Editeur
Amazon Game Studios
Support
PC
Notre score
6
Boutique

Découvrez mon avis sur le jeu free2play PC Crucible

Amazon est de ces géants à l’instar de Google qui veut croquer sa part du gâteau dans le monde du jeu vidéo. C’est la raison qui poussa ce géant de la boutique en ligne à investir dans la structure Amazon Game Studios, mais aussi dans le rachat de Twitch il y a quelques années.

Plusieurs projets de jeu doivent arriver sur du moyens termes, il y a notamment eu le défunt Breakaway qui n’a même pas passée les phases de beta-tests, un MMORPG sur Le Seigneur des Anneaux doit arriver un jour, mais c’est de Crucible dont il est question aujourd’hui. En effet, il courrait des rumeurs comme quoi Amazon devait sortir son shooter dans le courant du mois de mai. C’est donc depuis le 21 mai que Crucible est sortie. Force est de constater qu’Amazon et le jeu vidéo, c’est toujours pas ça.

Crucible est un TPS multijoueur free2play et c’est tout. C’est déjà ça à ceci prêt que le marché pullule déjà de shooter multijoueur et que se forcer un passage me semble personnellement très compliqué. Récemment, dans un style différemment, on a eu le bon Bleeding Edge chez Ninja Theory ou encore The Cycle et je n’oublie pas les BR Fortnite, Apex Legends, PUBG et j’en passe. Crucible vient en face de tout ces jeux, sauf qu’il n’apporte pas grand chose et risque vite de sombrer dans l’oubli assez vite.

Un contenu famélique, malgré un casting de personnages fort sympathique

Niveau contenu, c’est mitigé. D’une part le jeu offre une assez belle diversité de personnage qui ont chacun leur arsenal d’armes et de compétences. Le casting comporte dix personnages au chara-design soignée et c’est un bon point pour moi. Techniquement je n’ai rien à redire sur le casting tant sur le fond que sur la forme, c’est réussie.

En ce qui concerne les modes de jeu, on retrouve un mode Battle Royal, un mode domination et une sorte de Capture de drapeau. Bref, du classique, mais cela ne poserait pas de problème si le jeu n’offrait pas qu’une seule carte. En effet, la seule carte du jeu sert pour tout ses modes et autant vous dire qu’on en fait vite le tour.

Là où le contenu est déjà présent, c’est dans le partie cosmétique du jeu via la boutique et le Battle Pass sans oublier les différents pack fondateurs. Il fallait bien trouver un moyen de monétiser ce jeu qui est free2play.

screenshot crucible

Un gameplay entre accessibilité et manque de personnalité

Niveau gameplay, Crucible semble vouloir manger à tous les râtelier, ce qui en fait ressortir un certains manque de personnalité. Le jeu est clairement orienté vers l’accessibilité. Et s’il possède un aspect MOBA, il n’y a pas de carte basé sur des “lanes”, ni gestion des objets en cours de partie. Cet aspect se traduit par des bonus passifs que l’on obtient après avoir monter en palier en cours de partie, ces traits passifs se choisissent avant d’entrer en partie. Sachez d’ailleurs qu’une fois la partie commencée, il ‘est impossible de changer de personnage. Le mode Battle Royale est aussi dans cette lignée, où il n’y a pas de gestion d’objet, mais comme dans The Cycle, il est possible de créer des alliances avec les autres joueurs.

En terme de sensation de jeu, je dois avouer que le jeu souffle surtout le froid. On retrouve la lisibilité d’Overwatch dans les affrontements groupés(à savoir, qu’on voit pas grand chose durant les affrontements) et ce n’est pas une bonne chose. Tandis que les duels donnent lieu à un peu plus de tactique. Le problème est que les manœuvres échappatoires sont trop limités pour la plupart des personnages, ce qui rend la fuite quasi impossible pour une grande partie des personnages. Ajoutez à cela un équilibrage pas au top (c’est compréhensif étant donné que le jeu vient de sortir), cela donne une formule qui porte un gout amère.

Et que dire du plus mauvais choix de game-design que j’ai vu sur un jeu multijoueur ces dernières: l’absence de tchat vocal et textuel. Ce choix fort a évidemment été prit en vu d’éviter toute la toxicité des joueurs présents sur les jeux en ligne depuis toujours. Si, le choix de lutter contre la toxicité est évidemment une chose importante, je me demande si cela doit se faire au détriment du gameplay. Il va s’en dire que la communication est un élément centrale de tout jeu multijoueur. Comment se cordonner quand le seul outil de communication dans le jeu ets la possibilité de tagger objets, ennemis ou endroits ? C’est bien trop compliqué et cette absence est presque un “tue l’amour” en ce qui me concerne.

screenshot crucible

Le mot de la fin

En ce qui me concerne, je trouve que Crucible est une erreur de parcours. Je trouvais le concept de Breakaway bien plus intéressant que celui de Crucible qui n’a rien de transcendant tant dans le fond que la forme. On est clairement dans cette catégorie de jeu qui n’est pas foncièrement mauvaise, mais qui n’apporte tellement rien de nouveau dans un genre sursaturée qu’elle est totalement dénué d’intérêt si ce n’est le fait le faire la découverte du jeu avec trois potes un samedi soir pluvieux.

screenshot crucible
Positif
Un excellent casting de personnage
Gameplay accessible à condition de jouer groupé
Négatif
Un manque de personnalité flagrant
Aucun outil de communication en jeu
Un équilibrage des personnages perfectible
Une seule carte pour tous les modes de jeu
6
Boutique